Terrain du consulat : Edouard Fritch souhaite mettre en oeuvre une solution alternative

jeudi 13 novembre 2014

« Suite à l’arrêt de la Cour de Cassation statuant définitivement sur la propriété du terrain dit « du Consulat de Chine » et sans pour cela entrer de nouveau dans les méandres d’une longue procédure ayant abouti à une telle décision », le gouvernement de la Polynésie française tient à rappeler dans un communiqué sa position de « partenaire-ami de la République Populaire de Chine au regard des relations franches et courtoises entretenues avec le gouvernement de Pékin depuis de longues années. »
 

« La Polynésie française aurait souhaité une issue plus prépondérante au confortement de cette relation bilatérale avec un partenaire économique important pour l’avenir du pays. Aussi, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, réitère chaleureusement auprès du gouvernement chinois sa volonté de mettre en œuvre une solution alternative pérenne qui permettra rapidement de voir s’ériger dans le pays le bâtiment des instances officielles du Consulat de Chine en Polynésie française. »
 

Lire ici notre article précédent : « Terrain du consulat : la Chine déboutée en cassation »

 
 
 

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete