Habillage fond de site

Terrains militaires – Arue propriétaire de trois hectares : c’est acté devant notaire

mardi 23 mai 2017

SCHYLE

Le premier magistrat de Arue, Philip Schyle, était présent, vendredi dernier, lors du concert Rock Island, qui a eu lieu sur l’ancien terrain du Rimap-p, pour évoquer la cession des trois hectares de la corne nord de la caserne Broche. (© John Hiongue/LDT)


Après neuf ans d’attente, la commune de Arue est devenue propriétaire des trois hectares du terrain militaire, situé à la corne nord de la caserne Broche. La signature officielle a eu lieu la semaine dernière, dans la plus grande discrétion, en raison de la période de réserve des autorités de l’État. Le maire Philip Schyle a confirmé, vendredi dernier, cet acte, et doit encore convoquer le conseil municipal en séance extraordinaire.

L’information a été donnée vendredi dernier, lors du concert Rock Island, sur le terrain militaire du Rimap-p, par le premier magistrat de la commune de Arue, Philip Schyle.

“Nous sommes la toute première commune de Tahiti à avoir reçu les terrains militaires après la signature des actes de cession chez le notaire. C’était la semaine dernière. Du coup, nous avons décidé de concilier cette cession avec ce concert Rock Island et la Fête de la musique. On attendait cela depuis 2008. Neuf ans d’attente et de bataille chez le haut-commissaire à Papeete et également à Paris”, a développé Philip Schyle.

Un maire visiblement heureux d’avoir enfin en sa possession les titres de propriété des trois hectares du terrain militaire situé à la corne nord de la caserne Broche.

“Ce concert a servi à marquer le coup, suite à la rétrocession à l’euro symbolique. La signature a eu lieu chez un notaire, à Punaauia. Lors d’un prochain conseil municipal en juillet, on doit évoquer l’avenir de ce terrain militaire, les projets et les travaux. Une visite sera ensuite menée sur le terrain avec le haut-commissaire, René Bidal. Actuellement, on ne peut pas car il est en période de réserve jusqu’à la fin des élections législatives”, a poursuivi le directeur de cabinet, Thierry Demary.

 

Création d’une société d’économie mixte

 

Les terrains militaires de Arue cédés à l’euro symbolique n’ont pas été dépollués par l’armée et les bâtiments vides sont toujours existants, donnant l’image d’un site fantôme aujourd’hui. Neuf ans de combat entre Arue et Paris qui se termine (lire ci-dessous).

En octobre 2016, lors de la toute première édition du forum des entreprises, à l’hôtel Tahiti Pearl Beach Resort, Philip Schyle avait évoqué, devant les chefs d’entreprise, les patentés et les commerçants de Arue, la volonté de redynamiser ce terrain militaire, en l’ouvrant vers des projets économiques viables, innovants, et de créer une société d’économie mixte (SEM) pour engager des travaux d’envergure, chiffrés à des millions de francs.

Déconstruction, dépollution de l’ancienne zone d’hydrocarbure de l’armée, désamiantage… Un vaste chantier qui attend les entreprises spécialisées dans ce domaine.

Les marchés seront attribués par voie d’appel d’offres, les annonces seront publiées prochainement par voie de presse.

Le combat désormais est de trouver des fonds pour réaliser ces travaux très techniques ; il n’est pas exclu de travailler en partenariat avec l’État, le Pays et la commune, voire avec la future SEM.

La toute première entreprise sur site doit voir le jour en 2019.

De notre correspondant J.H.

 

Repères

TERRAIN MILITAIRE

(© John Hiongue/LDT)

• Juillet 2008 : annonce officielle à Paris du redéploiement des forces armées stationnées en Polynésie française. Plusieurs casernes sont concernées par des démantèlements partiels ou totaux des régiments.

• Août à novembre 2008 : réalisation d’une étude d’impact socio-économique à Arue en prévision du départ des militaires et de leurs familles. Présentation des résultats de cette étude au ministère de la Défense à Paris.

• Décembre 2008 : identification de la parcelle à rétrocéder et visite de la corne Nord de la caserne Broche avec les représentants de l’État et du Pays.

• Février 2009 : appel à projets de la commune de Arue. Plus de 150 projets sont déposés par des investisseurs locaux et étrangers.

• Juillet 2009 : le décret numéro 2009-829 du 3 juillet 2009 pris en Conseil d’État fixe la liste des communes éligibles au dispositif de cession à l’euro symbolique.

• Janvier à décembre 2009 : six missions à Paris sont organisées par la commune de Arue afin de faire avancer le dossier.

• Août 2010 : annonce de la cession de la première parcelle de 12 341 m2.

• Septembre 2010 : livraison du diagnostic économique pour l’île de Tahiti et pour les six communes concernées par la réorganisation des forces armées en Polynésie française.

• Décembre 2010 : réalisation d’un projet d’acte de cession.

• Février 2011 : réalisation de la voie d’accès de la corne nord pour un budget de 7 024 820 F. Réalisation du projet d’aménagement du cahier des charges et du règlement d’urbanisme.

• Juillet 2011 : proposition de rédaction du Contrat de réhabilitation des sites de Défense (CRSD).

• Août 2011 à décembre 2014 : le projet CRSD est bloqué dans l’Hexagone au ministère des Finances.

• Août 2015 : le décret du 19 août reliste les communes bénéficiaires.

• Février 2016 : le CRSD en Polynésie française est signé le 22 février, à la présidence du Pays, par l’ancien président de la République, François Hollande, alors en visite officielle à Tahiti.

• Octobre 2016 : Arue et les autres communes de Tahiti, touchées par le CRSD, sont dans l’attente de la signature du décret et des actes notariés. Arue avance sur son projet de zone d’activité économique.

• Mai 2017 : les actes sont signés chez un notaire, à Punaauia, et la commune de Arue devient propriétaire des trois hectares de la corne nord du Rimap-p.

• Juillet 2017 : conseil municipal exceptionnel pour discuter des projets sur les trois hectares.

• Second semestre 2017 : lancement des appels d’offres.

• Premier semestre 2019 : la première entreprise doit être inaugurée.

• 31 décembre 2019 : fin de la prolongation de la loi de finance du 29 décembre 2017 à la cession à l’euro symbolique des terrains militaires aux communes par l’État.

 

 

261
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete