VA’A – Tetiaroa Royal Race

    lundi 29 août 2016

    tetiaroa

    Organisateurs, représentants des équipages et autres intervenants de la Tetiaroa Royal Race étaient réunis, jeudi soir, à la mairie de Arue. (Photo : J-M.M)


    Pour entrer dans la légende

     

    Organisateurs, représentants des équipages et autres intervenants de la Tetiaroa Royal Race étaient réunis, jeudi soir, à la mairie de Arue afin de participer à une réunion de préparation, à trois semaines du départ de la course royale. La première édition se déroulera, les 16 et 17 septembre, entre Arue et l’atoll des héritiers de Marlon Brando. Elle promet déjà d’être difficile tant sur le plan sportif qu’au niveau de la logistique.

    Les rameurs devront parcourir 120 km aller-retour avec un vent de travers souvent difficile à gérer pour les barreurs. Le comité de course structuré sous la forme d’une association doit aussi gérer l’accueil sur place de quelque 350 personnes pour la nuit de vendredi à samedi. Sans oublier le stockage des pirogues qui se fera sur le navire Tahiti Nui IX mis à disposition par le Pays et amarré sur un coffre pour la nuit.

    Un véritable défi quand on sait que les rares courses qui avaient eu lieu au début des années 1980, entre Tahiti et Tetiaroa, ne comprenaient alors qu’une seule étape.

    Pour le relever, Tamatoa Perez, entraîneur de va’a et président de l’association Tetiaroa Royal Race, s’est entouré d’une solide équipe. Celle-ci est composée de figures emblématiques du monde du va’a telles que Charley Maitere, Alfred Mata ou encore Wilfred Ah-Min avec, bien sûr, le soutien de Rodolphe Apuarii, président de la Fédération tahitienne de va’a.

    Houle de travers sur 120 km

    “Cette course de 120 km, soit deux fois la Molokai avec changements à trois, est, à notre connaissance, la seule course de ce type dans le monde”, explique Luc Faatau, chargé du règlement de course et de son application. “Une des grosses difficultés sera la houle de travers avec un risque de chavirage, ce qui rendra la tâche des barreurs très difficile. Ils devront maintenir la pirogue dans la bonne direction, ce qui est extrêmement compliqué.

    Si le barreur n’aime pas ce genre de terrain, l’équipage risque de beaucoup souffrir. Ils seront réduits à dix avec un seul remplaçant qui ne pourra ramer que lors de la deuxième étape. S’il y a une défaillance en cours d’étape, le remplaçant ne pourra pas ramer.

    Donc il faut que les clubs ne se trompent pas dans leur choix”, ajoute Luc Faatau. Ces difficultés n’ont pas pour autant effrayé les treize équipages (voir encadré) qui ont accepté de s’inscrire après avoir été sélectionnés par le comité organisateurs.Parmi ces clubs figurent ceux d’EDT Va’a, du Team OPT, de Paddling Connection, d’Air Tahiti Nui ou encore de Pirae Va’a, ainsi que deux équipages de Arue. Sans oublier celui de l’hôtel The Brando composé d’employés de ce cinq étoiles grand luxe.

    Les îliens présents, Shell Va’a absent

    Les archipels seront eux aussi bien représentés avec des équipages de Tubuai, de Rangiroa ou encore de Manihi, bénéficiant du fait que le prêt de rameurs est autorisé depuis cette année par la FTV. Hélas, pour le côté sportif, l’équipe de Shell Va’a a décliné l’invitation préférant, semble-t-il, se consacrer davantage à la préparation de la course de Molokai à Hawaii, en octobre prochain.

    Sachez enfin qu’un équipage étranger sera de la partie avec Nga Hoe Horo Outrigger Canoë Club, réunissant quelques-uns des meilleurs rameurs néo-zélandais du moment.

    Chacun des représentants des clubs inscrits a donc reçu, jeudi soir, son kit de participation à la course avec les recommandations des organisateurs. Un des points cruciaux concerne ainsi le port d’un bracelet qui sera indispensable pour pouvoir accéder à l’atoll privé, sans quoi l’accès sera implacablement refusé.

    Les représentants des diverses forces de sécurité présents ont enfin mis l’accent sur le fait qu’il sera impossible aux bateaux hors catégorie et autres jet-skis accompagnateurs de suivre les V6 jusqu’à l’atoll. Ils pourront, en revanche, participer au départ dans la baie de Matavai au pied du Taharaa et assister au retour au Tombeau du roi où sera sacré, samedi, le vainqueur. Celui-ci empochera par la même occasion un su-perbe price money d’un million de francs.

     

    Programme

    • Mercredi 14 septembre
    – 18 h 30 : cérémonie d’ouverture à la mairie de Arue
    • Jeudi 15 septembre
    – 14h : pesée des pirogues et briefing
    • Vendredi 16 septembre
    – 7 h 30 : départ de la course en baie de Matavai
    • Samedi 17 septembre
    – 8h : départ de la course devant Tetiaroa
    – 19h : remise des prix à la mairie de Arue

     

    Les inscrits

    – AS Arue
    – Tamarii Aaro no Arue
    – Paddling Connection
    – EDT Va’a
    – Team OPT
    – Team Tupuai
    – Pirae Va’a
    – Tereva Tane Va’a Rairoa
    – Air Tahiti Nui
    – Interoute
    – Manihi Va’a
    – The Brando Va’a
    – Nga Hoe Horo Outrigger Canoë Club (NZ)

     

    Jean-Marc Monnier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete