Habillage fond de site

Teva Dauphin aux petits soins pour les fougères des vallées

jeudi 26 janvier 2017

teva dauphin

Teva Dauphin et sa mère, Gloria Teai, partagent la même passion pour les fougères. (© Anne-Charlotte Bouleau)


 

À l’occasion d’une reconversion dans l’horticulture, Teva Dauphin s’est spécialisé dans les fougères locales. De jeunes plants sont collectés dans les vallées, avec l’accord des propriétaires, multipliés et réintroduits au passage suivant. L’horticulteur dispose actuellement d’une vingtaine de variétés, qu’il commercialise depuis peu à des tarifs abordables à Teahupo’o.

 

Pour découvrir le jardin secret de Teva Dauphin, 41 ans, il faut se rendre au-delà de la rivière, à l’orée du Fenua ‘aihere de Teahupo’o. C’est là qu’il s’est installé, loin du stress de la ville, avec un projet de reconversion en tête.

“J’ai travaillé dans une agence immobilière pendant dix-sept ans, avec mon père. Si je me suis finalement orienté vers l’horticulture, c’est parce que, depuis tout petit, je voyais ma mère qui adorait ça. Elle collectionnait déjà les fougères. En faisant le tour des événements agricoles, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas beaucoup d’offres dans ce domaine”, raconte Teva Dauphin.

Titulaire de la carte professionnelle, il a bénéficié du dispositif d’opération groupée d’aménagement foncier (OGAF) pour se lancer, avant de s’orienter vers un microcrédit, auprès de l’association pour le droit à l’initiative économique (Adie).

Pendant près de deux ans, Teva Dauphin s’est attaché à constituer son stock, mais pas n’importe comment. Pour se rendre dans les vallées, l’horticulteur a sollicité l’autorisation des propriétaires. L’accès se fait généralement en 4×4, mais nécessite quelques heures de marche supplémentaires lorsque les sentiers se font trop étroits. Dans certains cas, le bateau s’avère même indispensable.

 

Une collecte raisonnée

 

Quant au procédé de collecte, hors de question de piller la ressource, bien au contraire… “On ramasse les petites fougères, qu’on multiplie. On ne touche pas aux grandes fougères, qu’on pourrait pourtant vendre beaucoup plus cher, car ce sont les pieds mère, qui renouvellent naturellement le stock. Et quand on revient, on rapporte quelques spécimens”, assure Teva Dauphin.

Pour l’épauler dans cette démarche ambitieuse, il peut compter sur un ouvrier en contrat d’accès à l’emploi (CAE), ainsi que sur le soutien sans faille de sa mère, Gloria Teai. “S’il accorde autant d’importance aux fougères, c’est parce ça fait partie de notre patrimoine naturel et qu’il faut le préserver. Ce sont des plantes aériennes et élégantes, associées à de nombreuses légendes. On oublie souvent qu’elles viennent du fond des âges”, souligne-t-elle.

 

Une vingtaine de variétés

 

À force de courage et de passion, Teva Dauphin comptabilise aujourd’hui près de 3 000 pots entre sa serre ombragée et son jardin, où une vingtaine de variétés locales s’épanouissent à proximité d’un ruisseau. Le temps de pousse étant relativement long, il faut compter six mois à un an de travail, selon les espèces, avant de passer à l’étape de la commercialisation. Pour autant, l’horticulteur tient à afficher des prix abordables, oscillant entre 1 000 et 3 500 F.

“L’idée, c’est de pouvoir en vivre, bien sûr, mais aussi de diffuser les fougères au maximum, pour favoriser leur développement”, précise Teva Dauphin. Depuis la fin de l’année dernière, mère et fils participent aux différents marchés du terroir – le prochain étant organisé, samedi, à Mama’o –, quand ils ne passent pas leur samedi au marché de Papeete.

“Les gens réagissent plutôt bien, entre étonnement et curiosité. On peut dire qu’on apporte un petit bout de vallée chez eux, à une époque où l’on s’y rend de moins en moins. Il y a aussi quelques collectionneuses assidues !”, confie Teva Dauphin, qui se réjouit de voir son activité prendre progressivement racine.

 

 

A.-C.B.

 

 

Capture d’écran 2017-01-26 à 10.56.01

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete