Teva Rohfritsch bien arrivé, une Polynésienne sur l’autre vol dérouté

    mercredi 18 novembre 2015

    A 9 heures ce matin, Teva Rohfritsch a indiqué sur sa page Facebook être finalement bien arrivé à Paris. « Avec le même avion après les fouilles du FBI. Quelle histoire! » confie le ministre de la Relance économique sur le réseau social. Hier, le vol Air France Los Angeles-Paris avait été dérouté vers Salt Lake City après une alerte à la bombe.
    Par ailleurs, une Polynésienne se trouvait également à bord de l’autre vol Washington-Paris qui a été dérouté vers Halifax au Canada. « Tout s’est passé, dans le calme, avec les passagers et les membres d’équipage » nous a confié la jeune femme, hôtesse de compagnie tricolore, « il n’y avait pas d’autres Polynésiens à bord » a-t-elle ajouté, alors que le vol vers Paris s’apprêtait à repartir. (Florent Collet)
     

    Le vol d’Air France à bord d’un Airbus A 380, qui devait relier Los Angeles à Paris, a été dérouté en catastrophe, mardi, vers Salt Lake City (Utah). Ce vol, que prennent traditionnellement les Polynésiens, est le second tronçon qui sépare la Polynésie française de la métropole.
    Le ministre de la Relance économique présent à bord, Teva Rohfritsch, avait posté ces quelques mots sur les réseaux sociaux à ce sujet : “Gros stress les amis. Vol AF Lax-Paris posé en urgence à Salt Lake City pour cause d’alerte … On n’est pas prêts de décoller pour Paris mais tout le monde va bien. Soyez prudents, le monde est fou !”
    Selon le ministre, l’avion a été dérouté 1 h 30 après son décollage. Quelques minutes plus tard, les premiers sites d’information québécois et américains parlaient de deux détournements de vols vers Halifax et Salt Lake City suite à des alertes à la bombe. Des informations que le directeur régional d’Air France en Polynésie française, Alex Hervet, n’a pas souhaité commenter, renvoyant sur la communication parisienne.

    FBI et cheeseburger

    Bloqué à Salt Lake City, Teva Rohfritsch, que nous avons réussi à joindre sur place juste après avoir été sorti de l’avion, témoignait pour nous en direct. “Il y a des Polynésiens, des touristes et puis des gens qui font Los Angeles-Paris. Il y a aussi l’équipe de football de Pontivy qui a battu Pirae !”
    Visiblement calme malgré la tension ambiante, le ministre poursuivait : “Les autorités fouillent l’avion et le FBI va nous interroger un par un. La tension est un peu redescendue, ça va mieux, mais dans l’avion, c’était particulièrement oppressant car on savait juste qu’il fallait se poser en 15 minutes.”
    Teva Rohfritsch a assisté à la scène “sans mouvement de panique” et s’est retrouvé par la suite emmené dans une grande salle avec tous les voyageurs. “Les flics et les pompiers sont en bas de l’avion au milieu de la piste.” “Les gens sont assis par terre, jouent aux cartes, téléphonent ou fument dans un endroit spécial. On nous distribue des cheeseburgers et des pizzas. On attend un nouvel équipage Air France.”
    Effectivement, mardi, à Papeete, on nous confirmait qu’un nouvel équipage d’Air France devait être envoyé pour conduire cet avion à sa destination. Une inspection complète de l’avion devait aussi être menée par des mécaniciens qui devaient arriver de Los Angeles. Mardi soir, les passagers du vol Los Angeles-Paris étaient loin d’être arrivés à destination.
    Depuis Papeete, nous avons demandé au ministre de nous envoyer une photo avec son smartphone. La réponse a été sans appel. “On n’a pas le droit de prendre des photos. Les flics sont nerveux.” Quelques jours après les attentats de Paris, les forces de l’ordre de tous les pays sont sur les dents.
    “Une chose est certaine. Cet événement nous rappelle que le terrorisme peut toucher tout le monde, n’importe où, n’importe quand. C’est une belle leçon d’humilité face au danger. La vie est plus forte que la terreur… Nous ne devons pas plier”, concluait Teva Rohfritsch.

    Bertrand Prévost

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete