Teva Rohfritsch juge scandaleux les propos du vice-président du SGSS

jeudi 13 août 2015

En marge d’une visite au port de pêche de Fare Ute, Teva Rohfritsch, ministre de Relance économique, est revenu sur les propos tenus par le vice-président du Syndicat des gérants des stations-service (SGSS), Stéphane Benchamoul, dans La Dépêche du mercredi 12 août. 
Pour le ministre, les propos de Stéphane Benchamoul sont “surprenants”, notamment concernant la forme de son intervention : “Je suis surpris de la démarche du vice-président du SGSS, en tout cas, de la forme de l’interview donnée à La Dépêche, dans la mesure où la seule demande de rendez-vous que j’ai reçue de lui datait du 10 août. Nous avons pris contact avec lui le lendemain, soit le 11 août, pour lui proposer un rendez-vous, et surtout pour l’informer que nous avions prévu d’inscrire au prochain conseil des ministres une proposition de revalorisation de leurs marges.”

“Scandaleux que l’on puisse menacer la rentrée scolaire”

Pour Teva Rohfritsch, la méthode employée par le SGSS était déplacée : “J’ai donc trouvé assez déplacée la manière employée par Stéphane Benchamoul pour prétendre n’avoir jamais eu de réponse de ma part, ou du ministère dont j’ai la charge, et d’avoir ainsi, selon lui, été méprisé par le gouvernement. Tout ceci est bien évidemment faux. Quant au fait d’avoir demandé la fourniture des bilans, cela me paraît tout à fait normal, lorsque nous devons étudier la possibilité de revaloriser des marges, d’avoir les documents comp-tables en mains.” Teva Rohfritsch confirme que, s’il est tout à fait prêt à recevoir Stéphane Benchamoul, il regrette l’usage de menaces de blocage pour la rentrée des classes : 
“Je trouve assez scandaleux que l’on puisse menacer la rentrée scolaire et prendre les familles polynésiennes en otage pour un sujet qui ne le mérite pas. Il faut arrêter, dans notre pays, de brandir des menaces lorsque l’on veut obtenir des avantages, qu’ils soient sectoriels ou corporatifs. Je suis particulièrement ouvert au dialogue, j’ai reçu beaucoup de professionnels en juin et en juillet et nous sommes maintenant arrivés à la mise en place de mesures pour la rentrée, dont celle concernant la revalorisation des marges des gérants des stations-service.” 

Pascal Martin

Chalot 2015-08-14 15:32:00
Vas y Teva, le territoire est entre nos mains il faut le remettre à flot, pas avec cette bande de vieux et leur nucléaire à la con....
Vas y casse la baraque, pour en reconstruire un neuve, moderne et plus grande....
Les ragots, aller voir ailleurs si j'y suis, bande de naze!!!!!
TNR Fiu! 2015-08-13 15:08:00
Le ministre de la relance économique en visite au port de pêche...LOL!

Les deux richesses de la PF sont le tourisme et la pêche. Au lieu d'apprendre à pêcher, nous vendons nos outils (les bateaux), nos espaces de pêche aux coréens, japonais, chinois...pour qu'ils les pillent pour une aubole! Celle ci viendra engraisser les petits politiciens de la place qui ne sont jamais en crise. Donc Monsieur le ministre ferme TNR et AVAIA. Plus de bateaux pour aller pecher! Circuler, y a rien à voir! Laisser nos entreprises mourrir en paix!
Il faudra ajouter à nos richesses les chômeurs qui ne cessent de grossir le RST et qui sont un vivier pour les dealers en tout genre.

La relance économique, le nouveau rêve polynésien!
TEKI TOA 2015-08-13 11:27:00
Monsieur Rohfritch exige de voir des bilans? Eh bien commencez par demander ceux de EDT, Vini, Mana, OPT. Je suis sur qu'il y a dans ces secteurs des marges à "dévaloriser".
Otè 2015-08-13 10:53:00
Mr Stéphane Benchamoul est un abruti.

Si il gène la rentrée scolaire je l'écrase.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete