Teva Sylvain : “Notre vœu le plus cher est de faire baisser le prix de l’électricité”

    mercredi 19 août 2015

     Les militants du syndicat polynésien des énergies renouvelables dénoncent les prix de l’électricité en Polynésie française. Ils s’en prennent aussi au fonds de régulation des prix des hydrocarbures, qui subventionne EDT et qui créé une concurrence déloyale
    avec les producteurs d’énergies durables. Le syndicat souhaite que l’avenir de la Polynésie ne soit pas tourné vers une seule forme d’énergie et un seul fournisseur.Le président du syndicat polynésien des énergies renouvelables (Sper) est une nouvelle fois monté au créneau, hier matin.

    Teva Sylvain, entouré de nombreux militants regroupés autour d’une page Facebook (Unis pour une électricité juste en Polynésie), a lancé son désarroi devant le prix de l’électricité et surtout devant le manque d’engagement de la part de la puissance publique concernant le développement des énergies durables.
    “Notre vœu le plus cher est de faire baisser le prix de l’électricité”, expliquait-il hier en préambule d’une longue conférence de presse. “Pour cela, nous avons déposé deux recours auprès du tribunal administratif.”
    Si l’un d’entre eux n’a pas été révélé et ne concernerait que l’attitude imprécise du gouvernement quant à l’énergie renouvelable, l’autre recours concerne le FRPH (fonds de régulation des prix des hydrocarbures).
    Un fonds qui, selon les dires des membres du Sper, servirait aux deux tiers à faire baisser le prix à l’achat du fioul pour les centrales électriques d’EDT.
    “Malgré la baisse du prix du pétrole, malgré la subvention du FRPH, le prix de l’électricité n’a pas baissé”, a poursuivi Teva Sylvain.
    Il dénonce par là un prix qui a augmenté de 46 % en sept ans, mais qui n’a baissé que de 4 % récemment.
    “Nous dénonçons cette péréquation qui n’a pas fait baisser le prix du kw/h. Si la Chine devait payer l’électricité comme nous la payons, elle serait en faillite.”

    Dépendance aux énergies fossiles
    De plus, le Sper entend dénoncer la convention Pays/EDT, la délégation de service public n’aurait pas été proposée sous le régime de la concurrence. “Notre action a une conjonction d’intérêt avec les usagers”, poursuit Jean-Louis Chiailly, gérant de la Société d’études et de développement polynésienne (Sedep) et membre du Sper. “Notre dépendance aux énergies fossiles est trop grande et au lieu de subventionner les énergies durables, on préfère subventionner une entreprise qui nous rend encore plus dépendants.”
    Sans remettre en cause de façon agressive le système de péréquation qui permet aux îles d’avoir une électricité au même prix qu’à Tahiti, les membres du Sper posent la question.
    “Si on veut que les îles aient de l’électricité moins chère, pourquoi ne pas passer par les ressources propres plutôt que des centrales thermiques”, a expliqué hier un militant.
    “Non, au lieu de cela, les usagers sont taxés pour alimenter les fonds qui permettent à la bête de s’engraisser, sans préparer d’autres solutions d’avenir.”
    Jean-Louis Chiailly poursuit : “Le FRPH permet à EDT d’avoir le fioul pour 13 % moins cher (…) Sur les 10 dernières années, ce sont 10 milliards de francs qui ont été versés et 1,18 milliard ces neuf derniers mois.”
    Ce que dénoncent les militants du Sper est simple. EDT, alors que le prix du baril a baissé ces dernières années sur le marché, aurait continué à percevoir les mêmes subventions via le FRPH, faisant considérablement descendre sa facture… Une baisse qui n’a pas été répercutée sur les factures aux usagers.
    EDT est dans le collimateur des membres du syndicat, mais aussi le gouvernement, qui est accusé de laisser faire la compagnie, avec “complaisance”, expliquent même certains dans l’assistance.

    Bertrand Prévost

    Lire aussi l’interview de Teva Sylvain dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

     

    blazé 2015-08-19 17:24:00
    le mazout a encore baissé à la pompe en france, le baril : 40 $, depuis un an nous avons eu 10 FCP de baisse sur le gazol aux stations, et rien ne baisse, on se fait arnaquer vraiment..... on est là pour payer les factures du gouvernement
    lebororo 2015-08-19 13:24:00
    Bravo Teva...
    sdrm 2015-08-19 12:36:00
    EDT= bande de bandits. Soutenons Teva SYLVAIN et faisons baisser le prix de l'électricité ou utilisons le FRPH pour faire baisser le prix de l'essence a la pompe, il y a trop d'inégalité dans ce pays.
    Louis Bresson 2015-08-19 11:39:00
    Et même quand on désespère, on est SPER toujours...
    WTF EDT 2015-08-19 10:31:00
    Le cours du baril de brut a chuté de 60 % depuis juin 2014

    Pourquoi la chute du cours du brut ne se répercute pas totalement sur les prix de l'electricité?
        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete