“The Mayfly Market” cherche fashion victimes

    vendredi 29 mai 2015

    À l’approche de la fête des mères, les idées cadeaux et les événements ne manquent pas. “The Mayfly Market” est la fashion event de cinq jeunes créatrices du fenua qui veulent sortir du lot. “Pineapple Culture” de Kahaia, “My moon by Vanessa”, “Bananaz” de Barbara, “Metisse” de Vehi, “Creatures of Wilde” de Moehau ; si ces noms ne vous disent rien, cela ne saurait tarder.
    Pour les découvrir, rendez-vous aujourd’hui et demain, à l’angle de l’avenue Charles Vienot. Elles y exposeront leurs diverses créations de 9 à 18 heures dans un local aménagé de 100 m2.
    Les clientes férues de mode auront le choix entre habits fleuris, colorés, ou sobres, bijoux fantaisistes, maillots de bains, ou encore, décoration de maisons. Le “Mayfly Market” est également une occasion pour les cinq jeunes femmes de se faire une place dans le milieu de la mode en Polynésie et de lui insuffler un vent nouveau. Avec ce concept, elles créent un salon d’exposition à leur image, moins conventionnel et plus dynamique.   “Dans les salons habituels, elles sont noyées dans tout ce qui existe déjà”, explique Béatrice Gaud de l’agence d’évènementiel Who’s Event. C’est dans une ambiance plus intimiste que les cinq créatrices souhaitent accueillir leur clientèle. Le but est “d’apporter un service de qualité à la clientèle, être plus attentionné” explique Béatrice.
    Une cabine d’essayage a été aménagée pour les clientes et un service boisson leur sera proposé dès leur arrivée.
    Ces créatrices originaires de la Polynésie ont voyagé, fait leurs études à l’étranger avant de revenir au fenua, où elles ont décidé de lancer leurs créations.
    Désormais connues sur les réseaux sociaux, elles se lancent aujourd’hui, mais pour trois jours seulement, à la rencontre de leur public. Pour leur première ouverture hier, les créatrices ont eu des bons retours. “Ça s’est super bien passée”, dit, ravie, Moehau, de Creatures of Wilde. La jeune femme âgée de 26 ans lance sa nouvelle ligne de vêtement en Polynésie. “Cela fait un an que j’ai commencé et depuis, je n’ai uniquement fonctionné que par ventes privées, bouches à oreille, Facebook, etc.”, explique-t-elle. Une expérience que la jeune femme souhaiterait renouveler le 20 juin. 

    N.Y.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete