Théâtre – On purge bébé, de Feydeau, au grand théâtre, le 27 février

    vendredi 12 février 2016

    Ils sont un peu fous mais on aime ça. Ils, mais surtout elles, ce sont les comédiens de la compagnie ChanPaGne !, qui nous reviennent une nouvelle fois, avec un vaudeville de Feydeau, On purge bébé. Rendez-vous le 27 février, au grand théâtre de la Maison de la culture, qui a retrouvé son train-train habituel et ses esprits puisque le Fifo fini.
    Une partie de la troupe a présenté, hier matin, à TFTN, cette pièce en un acte ou se succèdent “cris, dissensions et humiliations”, tout en peignant au vitriol “la médiocrité, la mesquinerie et l’hypocrisie de la petite bourgeoisie.”
    Comme l’a résumé une des fondatrices de la troupe : “Feydeau = vaudeville, = entrées et sorties”. Les phrases sont simples et percutantes et en dépit du fait que la pièce date du début du XXe siècle, les propos restent très actuels.
    “On y retrouve même la réforme de l’orthographe”, n’a pas manqué de préciser le comédien Nicolas Arnould, qui s’est glissé pour la seconde fois dans la peau du metteur en scène, à cette occasion, après Gay friendly (lire interview).
    Ce dernier a axé sa direction d’acteur et sa mise en scène sur la modernité et le rythme, même si le décor et les costumes se veulent d’époque. Rien n’a changé dans le texte initial, hormis le fait que le bébé dans la version tahitienne est une fille et non un garçon, un rôle interprété par Haniiti Chanson.
    On purge bébé relate le carambolage cataclysmique entre les rêves de fortune de Monsieur Follavoine (interprété par un acteur français, qui a fait spécialement le déplacement, Christophe fleury), fabricant de porcelaine de son état (soumis et vainement combatif) et les problèmes intestinaux de sa fille dite Toto (un bébé roi et victime à la fois) intempestivement soulevés par sa femme Julie (tourbillon d’hystérie et de mauvaise foi).
    En effet, Follavoine, détenteur du brevet de la porcelaine théoriquement incassable, attend la visite imminente d’Adhéaume Chouilloux, chargé par l’État de sélectionner le pot de chambre qui doit équiper toute l’armée française.
    Dans un tel contexte, l’étalage impudique de la constipation de sa fille ne saurait être qu’une double faute de goût…. Qui ne manquera pas de faire rire le public, scolaire comme adulte, d’ici peu.

    Christophe Cozette

    Pratique

    On purge bébé de Georges Feydeau mis en scène par la compagnie chanPaGne !
    Représentation unique le 27 février au grand théâtre de la Maison de la culture à 19 h 30.
    Représentations pour les scolaires, mardi 23 (9h/13h), mercredi 24 (9h), jeudi 25 (9h/13h) et vendredi 25 (9h).
    Prix des places : 3 000 F  (adulte), 1 500 F (enfant), billets en vente à la maison de la culture.
    Plus d’infos sur la page Facebook.com/Chanpagne.tahiti

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete