Habillage fond de site

Le Thorco Lineage sécurisé au quai de Motu Uta

jeudi 5 juillet 2018

thorco lineage

Le Thorco Lineage a connu une entrée très mouvementée dans la passe de Papeete mardi soir, avant d’être arrimé au quai des pétroliers à Motu Uta. (© Désiré Teivao)


Le cargo Thorco Lineage a été remorqué mardi soir au port de Papeete, après s’être échoué le 24 juin sur le récif de Raroia, aux Tuamotu. “On a pu éviter le déversement de la cargaison et du fuel de ce navire dans l’océan. Et c’est une réussite”, s’est réjoui hier Réné Bidal, haut-commissaire de la République. Un remorqueur américain doit arriver vendredi prochain pour remorquer le cargo en Australie, sa destination initiale.

“L’opération est une véritable réussite”, s’est réjoui hier René Bidal, haut-commissaire de la République. Ce dernier a convié les médias sur le Bougainville pour faire le point sur la situation du Thorco Lineage, le cargo de 132 mètres de long, qui s’est échoué il y a un peu plus de dix jours sur le récif de Raroia, aux Tuamotu (lire La Dépêche du 26 juin 2018).

Le navire, battant pavillon philippin, remorqué par les Aito Nui I et II depuis vendredi dernier, est finalement arrivé avant-hier soir au port de Papeete. L’opération aurait pu cependant virer au fiasco, lorsque le câble du remorqueur placé à l’avant du cargo se rompt à l’entrée de la passe. Laissant ainsi le Thorco Lineage se rapprocher dangereusement du récif.

Il faudra l’intervention du Aute, un pousseur, et tout le calme des pilotes du Port autonome pour maintenir ce géant des mers dans l’axe et le faire s’amarrer au quai pétrolier de Motu Uta. “Aujourd’hui, le cargo et son équipage sont parfaitement sécurisés et des expertises plus approfondies doivent désormais être menées”, a assuré René Bidal.

 

 

Remorquage vers l’Australie ?

 

Si la coque du cargo est très marquée, dû aux chocs répétés avec le récif de Raroia, elle ne présente aucune voie d’eau. Et aucune fuite de produits polluants, notamment des 10 200 tonnes de zinc en paillettes, n’est à signaler. “La priorité au cours de cette opération était de sortir le cargo du platier au plus vite parce que la situation devenait vraiment critique” , a  indiqué René Bidal. Puis ce dernier d’insister : “On a pu éviter le déversement de la cargaison et du fuel de ce navire dans l’océan et là aussi, c’est une belle réussite.”

Pour mener à bien cette opération, plusieurs moyens humains et techniques ont été mobilisés. Casa, Guardian, hélicoptère Dauphin, en plus des équipages du Bougainville et des remorqueurs, sans compter la cellule de crise du haut-commissariat. “Il est difficile de donner un chiffre mais ça a mobilisé à chaque instant plusieurs dizaines de personnes et une coordination parfaite de tous ces acteurs”, a affirmé Denis Bertrand, commandant supérieur des forces armées (Comsup) en Polynésie française.

Le Thorco Lineage et son armateur sont désormais en attente d’un remorqueur américain dont l’arrivée est prévue vendredi prochain. Ce dernier serait chargé par la suite de remorquer le cargo vers l’Australie, sa destination initiale. Affaire à suivre donc.

 

D.T.

 

thorco lineage

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete