Tiare apetahi, à ne surtout pas toucher

    dimanche 10 mai 2015

     Le botaniste écologue et cartographe Fred Jacq, chargé de mission pour la Direction de l’environnement, a donné une conférence sur la flore des monts Te mehani. Les 28 plantes recensées en 2003, font toujours l’objet de recherches dans le cadre de la préservation de leur habitat. Le développement lent et complexe de la plante endémique tiare apetahi, et ses nombreuses causes de mortalité mettent en péril sa survie.

    Le classement en espace naturel protégé des monts Te mehani fait partie du programme de protection des espaces naturels sensibles et des différents écosystèmes menacés de Polynésie française.
    Dans le cadre de cette biodiversité intéressante mais fragilisée, le tiare apetahi, plante endémique et fleur symbole de Raiatea, poussant notamment sur le Te mehani rahi, fait l’objet de nombreuses campagnes de recherches, car il est toujours sous la menace d’extinction.

    Remarquable taux d’endémisme

    Profitant de la semaine annuelle du tiare apetahi, organisée à Raiatea par l’association Tui hana (lire notre édition du 6 mai, page 36), le botaniste écologue Fred Jacq, chargé de mission pour la Direction de l’environnement (Diren), a donné une conférence, le 28 avril au collège Anne-Marie Javouhey. Il était accompagné du guide de montagne Thierry Laroche, qui assure pour sa part un suivi régulier des opérations engagées sur le terrain.
    Cette conférence s’est déroulée en deux parties. “La première, explique le botaniste, a consisté à présenter les plateaux Te mehani (Rahi et Ute ute), leur géologie, leurs sols si particuliers qui ont donné, avec le climat et leur isolement géographique, une végétation unique et un taux d’endémisme remarquable. Cette présentation a permis de détailler les mesures actuelles de gestion, afin de conserver, voire d’améliorer l’habitat du tiare apetahi, entre autre, et d’expliciter les résultats de nos inventaires et actions conservatoires depuis 2006.”
    Avec l’aide d’une projection d’images vidéo, réalisées au fil des différentes campagnes de prospection, le chercheur a développé la face mystérieuse de la fleur de tiare apetahi, dont les phénomènes de pollinisation et de développement sont complexes.

    Propagé par la main de l’homme

    Il s’est ensuite focalisé sur ses causes de mortalité, dont les facteurs sont multiples. “Il existe quatre causes majeures directes et plusieurs autres indirectes”, indique Fred Jacq. “L’homme bien évidemment, et les rats, une cause révélée en 2010 et représentant un impact important ayant pu être quantifié. Enfin, nous venons récemment de découvrir un nouveau problème qui est celui d’un champignon. Il s’agit d’une pourriture molle qui détruit le tiare un peu partout. Nous avons en effet découvert, en 2013, la présence d’une ou plusieurs pourritures molles qui posent de nouveaux problèmes de gestion très contraignants, notamment au niveau de leur propagation par la main de l’homme.” Des études génétiques sur ce ou ces champignons sont en cours, afin de déterminer le ou les espèces. Enfin, les problèmes liés aux randonneurs non encadrés (nombreuses dégradations accidentelles), se doivent d’être étudiés, pour que “les bons gestes à avoir au Te mehani” soient largement vulgarisés.

    De notre correspondant Jean Claude Bocher

     

    Un record inquiétant

    Stratégie nationale pour la biodiversité avec la Diren 2012-2014 prolongeant les actions conservatoires envers le tiare apetahi, actions entreprises pour la Diren depuis 2009, la Direction de l’environnement entend développer la protection des habitats, celle-ci étant le meilleur moyen de prévenir l’extinction des espèces. La Polynésie française est en effet le territoire comportant le plus grand nombre d’espèces éteintes et menacées de toutes les collectivités d’outre-mer selon le rapport “biodiversité et conservation dans les collectivités françaises d’outre-mer” publié par l’IUCN, en 2003.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete