TIAREI – Sécurisation des sentiers des Trois cascades

    vendredi 13 novembre 2015

    Invisibles, à plus d’un kilomètre de la route de ceinture, au fond de la vallée Tefaaurumai, les travaux de sécurisation des sentiers d’accès au site des Trois cascades ne font pas parler d’eux et pourtant le chantier, débuté au mois d’août, progresse bien. 
    Malgré des conditions de travail difficiles, dans la moiteur de la forêt, les six hommes de JL Polynésie sont même en avance sur le calendrier. 
    Alexis Bruot, chef de chantier, espère avoir terminé avant les vacances de Noël. Pourtant rien n’est simple sur place : “Techniquement, il n’y a rien de spectaculaire. C’est juste la configuration du terrain qui est compliqué, notamment pour amener le matériel et approvisionner le chantier. L’hélicoptère nous a bien aidés”. 
    L’aéronef de Tahiti Helicopters a su se jouer des arbres, des falaises et des oiseaux pour apporter les matériaux et les équipements au plus près des zones à traiter. La pose de protection sur les talus abrupts n’était pas sans danger. 

    Ne couper aucun mape

    “Il s’agissait d’intervenir sur des zones à risques. Le forage a parfois été compliqué car le terrain n’était pas toujours très bon. Nous avions de l’érosion. Mais après les techniques sont les mêmes.”
    Alexis Bruot reconnaît que les conditions deviennent difficiles par temps de pluie : “Il faut faire attention lors des déplacements sur corde, on glisse vite sur le grillage. Mais on sait faire, c’est notre métier. Si l’on finit avant les cyclones, on sera sauvé”.
    Bien qu’en extérieur, l’installation est prévue pour être durable. L’entreprise a utilisé du grillage double torsion galvanisé. 
    Le chef de chantier précise : “Mis à part un éboulement massif où la montagne tombe, les protections seront en place pour longtemps. Il y a de l’entretien à faire, vérifier  que ça ne rouille pas trop vite, changer des parties endommagées, remettre des coups de peinture de temps en temps… Ça pourrait rester à vie, mais on est là sur un terrain naturel qui évolue avec le temps”. 
    L’entreprise a aussi respecté les consignes de protection des arbres : “Nous avions pour consigne de ne couper aucun mape. Nous avons tourné autour des arbres et fait en sorte qu’ils aient de la place quand ils vont pousser. Après la nature va reprendre sa place, d’ici mars, on ne verra plus rien de notre passage”.  

    J.-L.M.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete