Tiarei – Une trentaine de maisons et un magasin inondés

    mercredi 15 juin 2016

     

     

    Toute la maison de cette famille a été inondée à cause de la rivière Taareu qui est sortie de son lit. (Crédit John Hiongue/ LDT)

    Toute la maison de cette famille a été inondée à cause de la rivière Taareu qui est sortie de son lit. (Crédit John Hiongue/ LDT)

    Six mois après les intempéries qui ont frappé la côte est, la commune de Tiarei a été victime de nouvelles inondations. Deux rivières sont sorties de leur lit dans la nuit de lundi à mardi et une trentaine de maisons a été inondée. Aucune victime n’est à déplorer mais les administrés ont vécu une nuit d’angoisse.

     

    Le sort s’acharne sur la commune de Tiarei. Six mois après les fortes intempéries qui ont touché la côte est en décembre dernier et provoqué la mort d’une personne, de nouvelles inondations ont été signalées dans la nuit de lundi à mardi entre les PK 26 et 28 à Tiarei, côté montagne et côté mer.
    Une trentaine de maisons et le magasin d’alimentation générale Sabine ont été touchés. L’eau boueuse a pénétré à l’intérieur de ce dernier et, mardi matin, le personnel était en plein nettoyage, malgré le fait que l’eau du robinet ait été coupée suite à une casse hydraulique. Sur place, on se débrouille avec les moyens de bord.

     

    Dégâts matériels

    “Comme je n’habite pas ici, j’ai reçu un coup de fil de mon employé pour me signaler cette inondation. Sa maison, qui est située juste à côté du magasin, a elle aussi été inondée. On a eu 10 cm de boue et jusqu’à 20 cm à certains endroits. À l’arrière du magasin, on a 15 cm. J’ai décidé de ne pas fermer le magasin pour le nettoyage car c’est le seul magasin de proximité. C’est pratique pour les gens de Tiarei qui n’ont pas de moyen de locomotion. Tous les matins, les gens ont besoin de leur pain chaud et ça les arrange que j’ouvre le magasin”, commente le propriétaire, Charles Laille.
    L’administrateur des îles du Vent, Christophe Lotigié, était sur place pour constater les dégâts en compagnie du colonel Frédéric Tournay, directeur de la défense et de la protection civile. Deux rivières sont sorties de leur lit en raison de la pluie. Celles-ci étaient jonchées de branchages et d’arbres – sauvagement coupés ou naturellement tombés – ce qui a entraîné une évacuation difficile en cas d’orage.
    Seuls des dégâts matériels sont à déplorer. Une seule famille a décidé de se mettre à l’abri mais elle a pu réintégrer son foyer.
    Beaucoup d’administrés souhaitent qu’une enquête soit ouverte pour déterminer pourquoi les deux rivières sont subitement sorties de leur lit pour venir inonder les maisons situées tout autour. Certains affirment qu’un terrassement est en cours au fond de la montagne et d’autres s’interrogent sur le fait qu’on retrouve facilement des arbres dans les rivières.
    Si, pour certaines familles, seuls les jardins ou le garage ont été envahis par l’eau boueuse, cette forte pluie restera gravée dans leur mémoire.
    “Les pompiers sont sur le pied de guerre, les maisons sont nettoyées petit à petit, les canalisations d’eau cassées remplacées. La rivière est sortie de son lit à cause des arbres pourris ou coupés et laissés dans la rivière. C’est la nature qui a amené toute cette boue et depuis 1 heure du matin, ça inonde partout. Nous avons déjà demandé au Pays de procéder au curage des rivières. C’est la première fois que celle de Taareu sort de son lit. Il y a des branchages qui bloquent l’évacuation de l’eau”, témoigne le maire de Hitia’a o te Ra, Dauphin Domingo.
    Avec le retour du soleil dès mardi à Tiarei, les familles ont commencé à faire sécher toutes leurs affaires, histoire de sauver ce qui peut encore l’être.

     

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete