Habillage fond de site

Tikahiri sort la grosse artillerie

mardi 4 juin 2019

Les frangins Salmon, Stéphane Rossoni, Mato et Christian Chebret ont enregistré leur dernier album en août 2018 dans les studios Real World de Peter Gabriel, en Angleterre. Photo : Suliane Favennec

Les frangins Salmon, Stéphane Rossoni, Mato et Christian Chebret ont enregistré leur dernier album en août 2018 dans les studios Real World de Peter Gabriel, en Angleterre. (Photo : Suliane Favennec)

Soigné, puissant et inspiré. Les fidèles de Tikahiri peuvent être rassurés : leur nouvel album, enregistré en août dernier dans les célèbres studios Real World de Peter Gabriel, dans le sud de l’Angleterre, offre quinze titres musclés, avec comme d’hab’ de vrais morceaux de rage dedans.

Aroma Salmon (voix et guitare), son frangin Mano (voix et basse), Christian Chebret (guitares électrique et acoustique), son frère Matorai (claviers) et bien sûr “mister BPM” Stéphane Rossoni signent un cinquième opus très dense, au mixage soigné, qui confirme leur maturité artistique après plus de dix ans d’existence.

Privés de poisson cru, obligés de satisfaire leurs estomacs ma’ohi avec des fish and chips et des puddings improbables, on pouvait redouter que le régime grand-breton prive les rockeurs tahitiens de leur verve créatrice.

Il n’en est rien, peut-être grâce aux vertus des bières britanniques, d’autant que ce nouvel opus s’alimente davantage de pensées mystiques que de nourritures bassement terrestres.

Baptisé Jesus is Back, l’album décline des titres dont les intitulés trahissent la tonalité “religieuse”, par exemple Temple ou In the Name of God. Rien d’étonnant de la part de la bande des cinq qui a déjà intégré un curé en soutane dans l’un de ses clips, ou encore invité à l’écran le père Christophe himself, excusez du peu…

 

Une énergie rock intacte

 

Côté musical, c’est et ça reste du Tikahiri pur jus, avec cette énergie rock qui puise ses racines dans les meilleurs standards du punk rock, de la dark wave, du gothic, du hardcore/métal. Avec un soin particulier apporté aux textures sonores, comme en témoigne d’emblée le tout premier titre qui, dès l’intro, balance des sonorités métalliques inédites.

Du gros, du puissant, du lourd, ponctué de rythmiques implacables et de riffs dévastateurs, qui accompagnent des textes chantés tantôt en reo paumotu, tantôt en anglais.

La bande aurait pu céder à la tentation gourmande d’exploiter toutes les possibilités offertes par ce studio de légende qui a vu défiler les plus grands noms de la pop-rock, de Amy Winehouse aux Arctic Monkeys, en passant par Coldplay, Massive Attack, New Order ou encore Placebo. Bien leur en a pris, les rockers tahitiens ne se sont pas perdus en route dans le bocage british. Ils ont préféré garder leur identité et ne piocher qu’avec parcimonie dans les effets studio, notamment sur les voix et la post-prod’ de Someone to Kill, les ruptures trash de Te tikahaga o te ruki”ou les arrangements du très punchy Jesus is Back.

Tikahiri, qui sait proposer des balades mélodieuses en mode guitare acoustique (on se souvient de l’excellent Son of Sun), reste résolument électrique avec ce nouvel album. Les belles intros à la guitare sèche sur Te maru o Havaiki, E ua kite au ou encore Te ao nei débouchent rapidement sur un déluge de guitares saturées de distorsion, souvent augmenté de solos torturés. Jusqu’au brutal parfois, pour paraphraser Audiard, comme en témoigne le très incisif Bloom et son roulement de feu, véritable offensive d’artillerie.

“Made in the UK”, le dernier album de Tikahiri, tient ses promesses. Le groupe a su profiter habilement de cette expérience sans se perdre musicalement. On ne sait pas si Jésus est vraiment de retour, mais pour Tikahiri, on a quelques certitudes : the guys are back, parfaitement alive !

 

Damien Grivois

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete