Timi Bennett : “On attend l’indemnisation, puis on libérera l’accès”

    mardi 17 mars 2015

    Timi, le chef de la famille Bennett, indique avoir mené cette action pour faire valoir ses droits en tant que propriétaire foncier. Pour lui, ses droits n’ont jamais été respectés, ce qui explique pourquoi il continue à faire “barrage”.  Il précise n’attendre qu’une chose : que le Pays achète sa parcelle de terre pour régler définitivement le conflit.

    La voie d’accès au lac Vaihiria est toujours compromise, mais n’est pas totalement fermée à la circulation. En effet, hier matin, Timi, le chef de la famille Bennett à l’origine du “blocage”, a laissé passer un escadron du RSMA qui se rendait au cœur de l’île. “Si les gens viennent nous voir pour demander la permission de passer, il n’y a pas de problème, explique Timi Bennett. Mais s’ils viennent en force et sans demander quoi que ce soit, c’est évident que nous allons nous opposer à ces personnes.”
    Pour lui, sa famille est bien propriétaire d’une partie de la voie d’accès au lac Vaihiria. “Nous avons les documents qui le prouvent.”
    Traîné plusieurs fois devant le tribunal correctionnel de Papeete suspecté de tentatives d’extorsion de fonds et d’entrave à la circulation, Timi Bennett réfute fermement cette accusation.
    “Il ne s’agit pas d’extorsion de fonds ni d’entrave à la circulation, comme on a voulu le faire croire. Non. Ce n’est pas du tout notre intention. Tout ce que nous voulons, c’est de faire valoir nos droits en tant que propriétaires. On n’a jamais fait de mal à qui que ce soit. On a toujours entendu d’autres sons de cloche, mais jamais le nôtre.”

    Mettre un terme au conflit

    Après plus de dix ans de blocage et plusieurs rebondissements judiciaires, Timi ne lâche pas. Il s’accroche, mais souhaiterait mettre un terme au conflit.
    “C’est tout ce que la famille souhaite aujourd’hui. Toutes les voies judiciaires ont été utilisées dans ce conflit. Aujourd’hui, la balle est dans le camp du Pays.”
    Le Pays a pris des dispositions pour exproprier la parcelle de terre des Bennett qui se trouve sur une partie de la voie d’accès au lac Vaihiria. “Cette expropriation a été actée récemment”, explique Timi Bennett.
    Les deux parties ont convenu de la vente de la dite parcelle mais il semble, d’après Timi Bennett, que le blocage se situe sur le prix de vente au mètre carré.
    “Avec notre avocat, souligne-t-il, nous avons envoyé nos documents avec nos prix. Maintenant, on attend ceux de la partie adverse, le Pays. Une fois le prix convenu, j’attends d’être indemnisé et je libérerais l’accès.”
    Timi Bennett se remémore toutes ces années de conflit durant lesquelles sa famille s’est retrouvée face aux forces de l’ordre. “Nous avons été battus et traînés par terre pour avoir défendu nos droits, et ce, en se référant à la loi, précise Timi Bennett. Aujourd’hui, je n’attends plus que le Pays se décide une bonne fois pour toutes sur le prix de vente.”

    C.T.

    Timi Bennett propriétaire foncier : “Nous avons toujours prôné le dialogue”

    “Avec tout ce qui a été dit et écrit sur ce conflit qui nous oppose à la société Marama Nui, l’EDT et aujourd’hui le Pays, j’ai souhaité rappeler que l’intention de la famille a toujours été le dialogue. Je l’ai toujours dit au départ. Mais malheureusement, les choses se sont produites autrement. On a voulu nous faire du tort et je n’ai jamais accepté cela. Nous avons été battus, traînés par terre pour avoir défendu nos droits, et ce, en se référant à la loi. C’est cette loi que nous avons utilisée pour faire valoir nos droits pendant toute la durée du conflit.”

    Droit de passage

    Autorisés
    “On laisse passer les entreprises qui sous-traitent avec Marama Nui, pour l’entretien des barrages hydro-électroélectriques, et le RSMA. Mais on n’est pas totalement fermé à tous ceux qui voudraient se rendre dans la vallée. Nous avons eu plusieurs difficultés avec des personnes que nous avons laissé passer. Certains sont revenus et leurs véhicules ont été saccagés. Certains ont même déposé plainte contre nous. Depuis, nous avons décidé de fermer l’accès à tous pour justement éviter d’avoir des problèmes. Tout ce que nous leur disons aujourd’hui, c’est d’attendre que le conflit touche à sa fin, et on libérera l’accès.”

    Pas autorisés
    “Tous ceux qui viennent de Papenoo, c’est-à-dire les véhicules transportant des touristes. On n’est pas contre leurs activités, mais on leur fait comprendre que nous sommes en conflit en ce moment et qu’il fallait attendre qu’il soit réglé pour pouvoir ensuite passer. Mais beaucoup nous ont traités de tous les noms et ne comprennent pas nos revendications. On nous a accusés d’extorsion de fonds. À partir là, nous avons décidé de fermer l’accès pour éviter d’avoir d’autres problèmes.”

    tom 2015-03-24 00:55:00
    TIMI te baisse pas le bras,, fonce ,,, tu vois la& justice BANANE,,, tous des voleurs c'est HUTU PAENU ,,, foute les dehors du territoire,,,
    Il se croit tout permis ses connards de FARANI HINU
    BAT TOI LE SEIGNEUR TE SOUTIENT ,,,,
    Citoyen 2015-03-18 09:46:00
    Personne n'aurait un "case" de disponible pour débarrasser cette vallée de ces escrocs racketteurs ?
    E mea! 2015-03-18 08:38:00
    Ya k'a renvoyer les gendarmes, ces gens ont étés condamnés que fais la justice??? Je me suis fait racketter deux fois avec ma famille, de manière très agressive par des gens avinés avec un prix exorbitant fixé "au pif" (une fois 2000f rien que la voiture, sans compter les passagers!) en fonction de la tête. Et ça ose continuer a bloquer parce que pas content du prix?? Où on vas!
    Géo Cédille 2015-03-18 07:52:00
    Et les servitudes de passage, il connait le Timi? L'intérêt général, pas entendu parler? Empoisonner la vie de toute une île pendant 10 ans, dans l'intérêt nombriliste d'une seule famille, c'est toujours malheureusement possible ici.
    LEPETANT 2015-03-18 00:53:00
    Il veut de l'argent, BEAUCOUP d'argent.
    lebororo 2015-03-17 13:45:00
    En Australie, il y a des propriétés où les gens de passage ouvrent le portail et le referment.
    (pour la sécurité des animaux locaux)...
    ----
    Eux, devraient faire pareil aussi...
    Mais les gens qui passent devraient être propres aussi (ouvrir et fermer)
    pou 2015-03-17 13:15:00
    Timi le benêt
    Freedom 2015-03-17 12:15:00
    En fait, comme beaucoup il veut des sous...lol
        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete