Habillage fond de site

“Il y a toujours des gens qui essaient de faire le buzz autour de cette élection”

mardi 27 juin 2017

miss tahiti 2017

“Cela fait sept ans que j’organise Miss Tahiti, et cela fait sept ans que le comité Miss Tahiti et moi-même, on se confronte aux parents mécontents.” (© Photo : Philippe Collignon/LDT)

Turouru Temorere est devenue la nouvelle reine de beauté de la Polynésie française, vendredi dernier, au terme d’une magnifique soirée, pleine d’émotion et de surprises, dans les jardins de la mairie de Papeete.
La soirée aurait donc pu être parfaite si un petit incident n’était pas venu semer le trouble dans le public et les téléspectateurs. Quelques minutes avant le début du show, un de nos confrères dévoilait en effet sur sa page Facebook le nom de la nouvelle Miss et de ses dauphines. L’annonce a fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux, les internautes s’emballant et posant l’éternelle question : “L’élection Miss Tahiti est-elle truquée ?”
Au lendemain du concours, La Dépêche de Tahiti a contacté Leiana Faugerat, directrice du comité Miss Tahiti pour faire le point sur cette soirée qui fait polémique, encore aujourd’hui.

 

Comment s’est déroulée cette élection Miss Tahiti 2017 ?
Tout s’est bien déroulé, de façon très fluide. Il n’y a pas eu de chute, ni de maladresse… et le beau temps était de la partie. Donc, pour le comité Miss Tahiti, le bilan de cette soirée d’élection est très positif. Mais, c’est plutôt à vous, les médias, de nous faire un retour sur l’élection, car j’étais dans les coulisses toute la soirée donc, je n’ai pas de point de vue extérieur.

Le fait qu’un de nos confrères ait publié les résultats de l’élection, avant même le démarrage du show, a-t-il perturbé l’élection ? Cela a-t-il déstabilisé les candidates au titre de reine de beauté ?  
Non. Concernant les candidates, je pense qu’elles n’en ont même pas été informées, car ça s’est passé au moment où la soirée était en train de commencer.
À ce moment-là, précisément, elles étaient concentrées sur le show de l’élection. D’autre part, le média en question a tout de suite fait un démenti pour annoncer qu’ils avaient été hackés suite à un petit “couac” chez eux… Chaque année, on sait comment ça se passe, il y a toujours des gens qui essaient de faire le buzz autour de cette élection. On est “blindé”, maintenant.

Cette annonce médiatique a-t-elle eu un impact sur les votes et le nombre de SMS envoyés par le public ?
Non, au contraire, les gens ont voté largement, bien plus que durant les semaines qui ont précédé l’élection. En termes de participation, on est à peu près sur les mêmes chiffres que ceux des années précédentes.

Les trois dauphines 2016 n’étaient pas présentes lors de la passation du règne, cette année. Pour quelles raisons ?
Il y a eu une mésentente dans le courant de l’année entre elles et le comité Miss Tahiti. Ce n’est un secret pour personne. On a tout naturellement préféré ne pas faire appel à elles pour cette soirée d’élection. Tout comme elles ont préféré ne pas accepter nos invitations durant l’année qui vient de s’écouler.

Le père d’une des dauphines de l’an passé n’a pas mâché ses mots à votre égard, sur les réseaux sociaux, le jour de l’élection. Qu’en pensez-vous ?
Cela fait sept ans que j’organise Miss Tahiti, et cela fait sept ans que le comité Miss Tahiti et moi-même, on se confronte aux parents mécontents. On est un peu “blasé” par rapport à ça. Je comprends leur réaction. Je suis moi-même maman d’une petite fille de quatre ans et si un jour, elle est amenée à passer un concours – peu importe le concours d’ailleurs, je ne pense pas qu’à celui de Miss Tahiti -, j’aurais sûrement très envie qu’elle le remporte. Si ce n’est pas le cas, peut-être qu’au lieu de remettre en cause sa préparation ou sa prestation, je remettrai en question le jury ou le comité… Je ne sais pas comment je réagirai. On se rassure comme on peut, en tant que parent.
Nous, au niveau du comité, ça nous fait ni chaud ni froid, maintenant, et même ce type de critique nous rend plus fort, parce que plus on est critiqué, plus on a envie de se surpasser et de créer des événements encore plus beaux.

Qu’avez-vous envie de dire à tous ceux qui pensent aujourd’hui que les élections Miss Tahiti sont truquées et que les résultats sont du “pipeau” ?
Ce sont des réactions humaines et naturelles. Ils peuvent toujours dire ce qu’ils veulent. Après, qu’ils sortent un document prouvant que les élections ont été truquées, que le jury a été soudoyé, ou je ne sais pas quelles autres théories… Ça fait sept ans qu’on organise Miss Tahiti, et jamais une seule information, ni aucun document de la sorte n’a été divulgué.

Pourtant, on fait appel à un nouveau jury chaque année. Donc, si on calcule, ça fait : “Sept jurés par an en 7 ans”, soit plus de 70 personnes qui ont été conviées à être dans le jury de Miss Tahiti. C’est étonnant qu’en Polynésie, il n’y en ait pas encore eu une, parmi elles, qui ait donné une information comme quoi l’élection Miss Tahiti était truquée si c’était le cas. Si les familles sont mécontentes, c’est leur droit. Mais, ce qui est triste, c’est que les réseaux sociaux font dire des choses et circuler des informations erronées basées sur des théories ridicules. Maintenant, si ça fait plaisir aux familles de se servir des réseaux sociaux comme d’un défouloir, pourquoi pas. Peut-être que c’est leur thérapie. Une fois qu’elles l’ont fait, qu’elles ont craché leur venin le week-end, elles peuvent reprendre le chemin du travail, le lundi, en toute sérénité …

C’est la deuxième année de suite qu’Hinarere Taputu présente l’élection Miss Tahiti. Va-t-elle devenir notre Jean Pierre Foucault locale ?
Je ne sais pas(rire). L’an passé, elle avait gentiment accepté notre proposition et elle a à nouveau dit “oui” cette fois-ci. Elle sera sûrement amenée à représenter l’élection, peut-être pas tous les ans, et puis, tout dépendra si elle accepte,… mais de ce côté-là, rien n’est prédéfini…

Comment ça s’est passé pour Jean-Pierre Foucault, justement ?
Au moment de partir, il nous a dit que l’élection Miss Tahiti était l’une des plus belles élections régionales. Je pense qu’il a beaucoup apprécié la soirée et nous a félicités pour notre professionnalisme. Il n’a une qu’une seule répétition jeudi dernier, pour se préparer, mais apparemment, ça s’est très bien passé. Tout a été simple pour lui.

Reviendra-t-il présenter une élection de Miss Tahiti ?
Pourquoi pas. Mais ça ne dépend pas que de nous, ça dépend aussi de nos partenaires Air Tahiti Nui et Polynésie 1ère, sans qui il ne serait pas venu.

Le show de Miss Tahiti réserve chaque année de belles surprises. Déjà des idées pour l’année prochaine ?
Oui, il y a déjà des idées, mais c’est encore trop tôt pour en parler. On va valider le thème le mois prochain ainsi que les dates et dans la foulée, on va réserver le lieu : la mairie de Papeete. Il faut savoir qu’une élection Miss Tahiti se prépare un an à l’avance.

 

Propos recueillis par Élénore Pelletier

Orianne Obrize
554
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete