Tour de France 2016

    vendredi 22 juillet 2016

    C’est la joie pour l’équipage de Trésors de Tahiti après sa victoire dans la super finale. (Photo : Morgan Bove - ASO)

    C’est la joie pour l’équipage de Trésors de Tahiti après sa victoire dans la super finale. (Photo : Morgan Bove – ASO)


     

    “Hold-up” Tahitien à Roses

     

    Journée à rebondissements hier pour Trésors de Tahiti sur le stade nautique de Roses en Espagne ! Après avoir été très régulier sur les cinq premières manches de qualifications, Teva Plichart, Petero Pennec et Manutea Mahai manquent de réussite sur la dernière mais accèdent in extremis à la Super Finale.

    Ils remportent celle-ci après une splendide bagarre avec Lorina Limonade – Golfe du Morbihan et Team France Jeunes. De retour à terre et avec un grand sourire tatoué sur son visage, le skipper Teva Plichart commente manche après manche cette folle journée.

     

    Manche 1 : Mise en confiance

    Un départ légèrement en retrait avec du vent frais, a permis à Trésors de Tahiti de rapidement prendre la 3e place à la bouée de dégagement avant de doubler Crédit Mutuel de Bretagne sur le 1er bord de portant. Contrôlant les poursuivants et enchainant proprement les manœuvres, Teva Plichart, Petero Pennec et Manutea Mahai s’adjugent la 2e place.

    Une bonne façon de commencer les épreuves de Stade Nautique. Teva Plichart : “C’est vrai que la journée commençait bien, avec un bon départ dans un vent médium. Rien de particulier à dire sur ce parcours si ce n’est qu’il nous a un peu rassuré sur ce début des épreuves du stade nautique.”

     

    Manche 2 : Prudence

    Sur cette deuxième manche, la réserve était de mise. Après un départ en douceur, les ultra-marins passent la première marque en 7e position. Petit à petit, à coups de réglages et de positionnements à bord du Diam, ils reviennent sur deux bateaux de la flotte et coupent la ligne d’arrivée à la 5e place.

    Pas d’option spectaculaire sur ce parcours, juste de la vitesse et de la prudence. Teva Plichart : “C’est vraiment la vélocité qui a joué sur cette manche. Car on prend un départ correct mais on n’enroule pas très bien la 1re bouée et on arrive juste à remonter deux bateaux grâce à notre travail sur la vitesse.”

     

    Manche 3 : Sérénité

    Auteur d’un excellent départ, Trésors de Tahiti joue aux avant-postes tout au long de la manche avant de se faire doubler par deux concurrents sur le dernier bord de portant et de terminer 4e.

    À bord du trimaran rouge-et-blanc, l’équipage semble cependant très serein et concentré sur la marche du bateau. Teva Plichart : “On arrive 4e car on fait une petite erreur de manœuvre à la bouée sous le vent. Nous avons enclenché l’enroulé du gennaker un peu trop tard et il s’est encore déroulé au près.C’était un peu le scénario catastrophe sur cette manche-là.”

     

    Manche 4 : Régularité

    Les Moana Hiva sortent les armes sur la quatrième manche. Après un départ médiocre, ils bataillent comme des guerriers pour remonter mètre après mètre les concurrents. Au final, ils prennent une superbe 3e place.

    Bien dans le match depuis le début de la journée, ils font preuve d’une jolie régularité. Teva Plichart : “Petero a pris une bonne option qui a fait toute la différence sur cette manche. On choisit de prendre la bouée de droite sur la deuxième remontée au vent et on grappille petit-à-petit les places. Nous avons su être opportunistes sur une belle décision de Petero.”

     

    Manche 5 : Accrochage sans gravité

    Dans une bonne dynamique, Teva et ses équipiers prennent à nouveau un excellent départ et la tête de course. Menant la flotte sur les trois-quarts du parcours, ils sont violemment stoppés par un accrochage, sans gravité pour l’équipage et pour le bateau, avec un concurrent.

    Ils perdent alors 3 places et terminent 4e. Teva Plichart : “Effectivement, on perd beaucoup lors de la collision avec le bateau belge. Nous avons à nouveau accroché le flotteur bâbord qui, décidément, prend tous les coups sur ce Tour de France à la Voile. Et comme la flotte évolue de façon très serrée, on perd de précieuses places.”

     

    Manche 6 : Départ raté

    Le trio de Trésors de Tahiti prend un mauvais départ et coupe la ligne bien après ses concurrents. Derniers à la bouée de dégagement, ils parviennent à revenir difficilement au contact de la flotte et passent la ligne d’arrivée à la 8e place.

    Une belle remontée qui suffira de justesse à les qualifier pour la Super Finale, leur deuxième depuis le début du Tour. Ils passent in extrémis en même nombre de points que le 6e et pour la première fois de l’épreuve cette dernière manche de la journée se disputera à sept bateaux.

    Teva Plichart : “Juste avant le départ de cette manche, on fait un bon briefing à bord. Le mot d’ordre était de continuer à faire correctement les choses comme sur les précédentes manches, de ne pas faire les gourmands et d’assurer. Et puis on se rate méchamment sur le départ. Nous n’arrivons pas à passer la ligne et on part bon dernier. Ce qui nous sauve pour la Super Finale, c’est que CMB est disqualifié sur un départ anticipé et Installux termine 4e et non 3e. Nous sommes donc à égalité de point avec lui et on accède à la Super Finale.”

     

    Super Finale : Une énorme joie

    Au top départ, Trésors de Tahiti s’élance sur le parcours technique avec de l’inertie et du vent frais. Rapidement dans le rythme, ils passent 3e à la bouée de
    dégagement avant de dérouler le gennaker et de filer vers la porte sous le vent.

    Là, ils passent deuxième et choisissent de se rapprocher de la plage pour s’abriter des vagues tout en bénéficiant d’un vent d’une quinzaine de nœuds. Maintenant leur rang, ils conservent leur deuxième place à la porte au vent.

    Puis sont les premiers à empanner. Cet empannage bien placé, leur permet de prendre la tête de flotte qu’ils conserveront au prix d’une belle bagarre avec Lorina Limonade et Team France Jeune.

    Une fois la ligne d’arrivée franchie, toute l’équipe de Trésors de Tahiti laisse exploser sa joie sur cette première victoire.

    Teva Plichart : “Après l’accès à la Super Finale, on fait un hold-up sur le stade nautique. C’est super ! Toute l’équipe est ravie ; les navigants comme les préparateurs ainsi qu’Emmanuel Versace notre manager. Il y avait beaucoup d’émotion à bord et je suis heureux d’offrir ses premiers moments de victoire à Manutea Mahai. En plus de notre participation au Tour, notre projet a également pour but de former des jeunes comme lui à la navigation. Aujourd’hui, c’est une première récompense !”

    Avec cette belle victoire, Trésors de Tahiti remonte au classement général provisoire et se positionne désormais 5e. Il distance Oman Sail Airport de 2 petits points.

     

    LDT

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete