Habillage fond de site

Tour Eiffel – L’homme arrêté avec un couteau voulait attaquer un militaire

lundi 7 août 2017

36-eiffel_

Au contrôle de sécurité du monument parisien, l’individu a été arrêté samedi dernier. Muni d’un couteau, il a été très vite maîtrisé après avoir crié “Allah Akbar”. (© DR)

Un homme portant un couteau a été arrêté puis interpellé aux abords de la tour Eiffel samedi dernier dans la soirée. Selon la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE), l’incident s’est produit aux alentours de 23 h 30, alors que l’individu tentait de forcer l’un des contrôles de sécurité en criant “Allah Akbar”.

Il n’y a pas eu de victime mais la section antiterroriste du parquet de paris s’est saisie de l’enquête, ouverte pour “association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteinte aux personnes” et “tentatives d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique”, précise le parquet. En garde à vue, l’homme a affirmé qu’“il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre de Daech qui l’aurait encouragé à passer à l’acte”, selon une source proche de l’enquête.

Samedi soir, il a franchi un premier portique en bousculant un agent de sécurité d’un coup d’épaule. Il a ensuite sorti un couteau en criant ‘Allah Akbar’« , selon une source proche de l’enquête. “Des militaires de l’opération Sentinelle lui ont alors ordonné de poser son couteau à terre. Il l’a posé sans opposer de résistance et a été immédiatement interpellé”, a poursuivi la source. 

“Il s’agit du profil de quelqu’un qui a des antécédents psychiatriques et qui est sorti d’une antenne de psychiatrie fin juillet. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août”, selon la source proche de l’enquête. Selon les premiers éléments, il s’agit d’un Français, né en août 1998 en Mauritanie.

La tour Eiffel, qui arborait les couleurs du PSG jusqu’à 1 heure hier, notamment pour célébrer l’arrivée de Neymar dans ses rangs, accueille ses derniers visiteurs jusqu’à minuit tous les jours de l’année et ferme ses portes à 00 h 45.

“Les forces de police présentes sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 00 h 30”, soit un quart d’heure avant l’heure habituelle, poursuit le communiqué. La SETE se félicite du fait que “les procédures de confinement du monument ont été parfaitement appliquées au sol et dans les étages”. Le nombre de visiteurs se trouvant sur les lieux au moment de l’incident n’a pas été précisé.

Depuis janvier 2015, la France est visée par une vague d’attentats djihadistes qui a fait au total 239 morts, les derniers visant tout particulièrement les forces de l’ordre, sur des sites emblématiques. “La menace terroriste reste très élevée : (…) nos services ont déjoué sept tentatives d’attentats depuis le début de l’année”, a relevé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, dans un entretien au Journal du dimanche.

Parmi les “menaces” pesant sur la France, il évoque « des individus qui pourraient être téléguidés depuis l’étranger, notamment par Al-Qaïda”, ou encore “des personnes sans lien direct avec la Syrie, mais soumises à une propagande qui reste malheureusement très active ». « Des gens fragiles psychologiquement, qui peuvent passer subitement à l’acte…”

 

AFP

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete