Tourisme – Première édition du South Pacific Cruise Forum

    samedi 17 octobre 2015

    Présidée par le ministre du tourisme Jean-Christophe Bouissou, la toute première édition du South Pacific Cruise Forum (SPCF), s’est ouverte hier, à l’assemblée de la Polynésie française, en présence des représentants de la South Pacific Cruise Alliance, mais aussi des représentants des organisations régionales de croisière du Canada et de la Nouvelle-Zélande.
    Cette première édition du SPCF, qui fermera ses portes cet après-midi, a pour objectif de réunir les autorités maritimes et portuaires, les autorités touristiques, les armateurs de près d’une quinzaine de compagnies internationales de croisière, les agences maritimes et la presse internationale spécialisée pour parler du développement régional de la croisière.
    “L’idée, c’est de faire exister notre région auprès des armateurs, pour qu’ ils puissent se dire qu’ils leur faillent absolument avoir le Pacifique Sud dans leur catalogue et qu’il faut absolument qu’ils aient des navires qui opèrent dans le Pacifique Sud, ce qui n’était pas du tout le cas il y a cinq ans”, explique Stéphane Renard, coordinateur du SPCF.
    Dans son discours d’ouverture, Jean-Christophe Bouissou a tenu à saluer le travail accompli par la South Pacific Cruise Alliance (SPCA) et son président, à l’origine de l’organisation de ce forum.
    La South Pacific Cruise Alliance est née en 2011, à Miami, suite à un constat : isolées, les îles du Pacifique n’avaient aucune visibilité dans l’industrie et le monde de la croisière. Ainsi pour apparaître dans les catalogues de vente des armateurs, il fallait qu’elles se regroupent. C’est Tahiti qui a initié le mouvement. Regroupant en 2011, quatre destinations, la South Pacific Cruise Alliance compte aujourd’hui huit états et territoires des îles polynésiennes et mélanésiennes : les îles Cook, Fidji, Pitcairn, le royaume de Tonga, la Nouvelle-Calédonie, Samoa, les Samoa américaines et la Polynésie française. Son objectif : regrouper ses moyens et soumettre aux armateurs des itinéraires au sein d’une zone cohérente, dans un bassin régional du Pacifique bien considéré et identifié.
    Jean-Christophe Bouissou a rappelé qu’avec 700 escales et plus de 400 000 passagers dans les eaux polynésiennes en 2015, l’activité de croisière se porte bien et est en constante progression depuis 2012, avec une augmentation de plus de 70 % en nombre d’escales, et de plus de 40 % en nombre de passagers. Ainsi, tout au long de ce forum, des travaux et des conférences permettront d’établir des feuilles de route sur les thématiques suivantes : les réglementations, les infrastructures, les réseaux de transport, les nouveaux itinéraires et nouvelles escales, la création de têtes de ligne, les offres touristiques et les activités à terre ainsi que les actions marketing propices. Parmi les conférenciers : des directeurs de différents groupes de croisière ou organisations, tels Carnival, Ponant, RCCL, Cruise New Zealand, Croisières du Saint Laurent.
    “L’idée, c’est d’arriver, avec l’ensemble des autres pays du Pacifique Sud, à faire progressivement monter le niveau, à clarifier les positions, les axes et les caps pour chacune des destinations, de façon à ce qu’il y ait un but commun pour faire progresser l’économie de croisière”, explique Stéphane Renard.
    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete