Tournée du haut-commissaire – Fatu Hiva inaugure sa centrale hydroélectrique

    samedi 18 juin 2016

    Le haut-commissaire a tenu à réaffirmer le soutien de l’État, avec l’appui du Pays. (DR)

    Le haut-commissaire a tenu à réaffirmer le soutien de l’État, avec l’appui du Pays. (DR)

    La tournée du haut-commissariat et du gouvernement s’est prolongée hier, à Fatu Hiva, aux Marquises. Une journée pleine marquée par l’inauguration de la centrale hydroélectrique de Hanavave.
    À l’origine, Hanavave, commune associée de 315 habitants, était alimentée par une liaison électrique aérienne depuis Omoa, la commune principale.
    Pour des raisons de sécurité et de maintenance, le choix a été fait, en 2003, de doter la commune associée d’un groupe électrogène.
    Ce système a vite montré ses limites. Aussi, la commune a, sans attendre, étudié différentes solutions alternatives à ce groupe électrogène.

     
    La création d’une centrale hydroélectrique hybride est vite apparue comme la solution la plus réaliste, Hanavave est alimentée par un cours d’eau réputé à ne jamais être à sec.
    Le projet de centrale a été initié dans l’objectif de produire de l’électricité en quantité suffisante de façon à faire face aux pics de consommation de façon fiable, en doublant le groupe principal de production par un groupe de secours.
    Le coût total de cette opération s’élève à plus de 118 millions de francs. Elle a été financée par l’État sur la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR 2013) à hauteur de 23 % du projet, soit un peu plus  27 millions de francs, par le Pays à hauteur de 50 % soit 59 millions de francs et par la commune pour le reste soit 27 %.
    La réalisation de ce projet de centrale hydroélectrique fait de Fatu Hiva la première commune de Polynésie française utilisant exclusivement de l’énergie hydraulique pour la production de son électricité.

     
    Par la suite, c’est le nouveau réseau d’eau potable de Omoa qui a été inauguré.
    Au cours du conseil municipal, le maire a exposé aux autorités ses projets prioritaires comme le bétonnage de la route traversière, la protection des berges et l’aménagement du quai de Hanavave.
    Le haut-commissaire a tenu à réaffirmer le soutien de l’État, avec l’appui du Pays, à une commune qui a su utiliser chaque franc versé au mieux de l’intérêt général et qui a su innover au point d’être la première commune autonome en énergie, grâce à l’hydroélectricité et au photovoltaïque. Elle est en quelque sorte la première commune verte de Polynésie française.
    René Bidal a également relevé que le caractère structurant des projets et leur bon dimensionnement permet à Fatu Hiva d’évoluer sereinement, quant à ses besoins énergétiques pour les années à venir.

    D’après communiqué

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete