Toussaint : Les Floralies colorent le marché de Papeete

    lundi 31 octobre 2016

    120 exposants de fleurs aux abords du marché de Papeete (crédit : Marie Guitton)

    120 exposants de fleurs, et de nombreux acheteurs, aux abords du marché de Papeete (crédit : Marie Guitton)

    Inaugurées lundi matin, Les Floralies colorent une nouvelle fois les ruelles du centre-ville de Papeete. Ce traditionnel marché aux fleurs, organisé depuis des années à l’occasion de la fête de la Toussaint par l’association Matete Mapuru a Paraita en partenariat avec le marché municipal, sera ouvert jusqu’à mardi soir. Avec 120 exposants, il y en a pour tous les goûts des clients, qui sont nombreux à profiter des Floralies pour s’approvisionner en bouquets qu’ils déposeront le 1er novembre sur les tombes de leurs proches.

    Chrysanthèmes, opuhi, orchidées, oiseaux de paradis, anturium… Lundi matin, Raunui, 23 ans, ses deux sœurs et leurs parents, ont par exemple chargé neuf gerbes achetées aux Floralies dans le pick-up familial pour honorer des aïeux et des cousins enterrés à Papara et Taravao. Ils prévoient d’assister à une messe mardi, avant de se rendre aux deux cimetières. Ce sont les couleurs des fleurs qui ont guidé leurs achats : « Blanches pour que ça ressorte dans la nuit, et colorées pour égayer les tombes pendant la journée. »   

    Crédit : Marie Guitton

    Raunui, 23 ans, a chargé dans le pick-up familial neuf bouquets pour honorer des aïeux et des cousins enterrés à Papara et Taravao

    Le tavana Michel Buillard, présent à l’inauguration du marché, a quant à lui choisi un bouquet de reines marguerites pour fleurir la pierre tombale de sa mère. « Elle s’appelait Margot, d’où les marguerites… », a-t-il expliqué en souriant. D’autres préfèreraient les variétés les plus résistantes, ou les traditionnelles couronnes de tiare. « Chacun a ses goûts, ses raisons, observait l’élue en charge du marché de Papeete. Une chose est sûre : la tradition de fleurir les tombes le 1er novembre se perpétue. On se consacre toujours à nos ancêtres, à nos morts. »

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete