Trafic de cocaïne : 11 prévenus à la barre ce matin

    mardi 17 mars 2015

    Les procès pour trafic de cocaïne ne sont pas courants en Polynésie française. Celui qui s’ouvre aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Papeete n’en aura qu’une plus forte résonance, avec ses onze prévenus appelés à s’expliquer à la barre ce matin. L’un d’eux est toujours détenu, les autres comparaîtront libres après avoir déjà effectué, pour certains, un séjour en détention provisoire.
    L’affaire avait éclaté au grand jour en janvier 2014, et l’annonce par les policiers de la direction de la sécurité publique (DSP) de l’interpellation de six suspects, dont l’importateur présumé de la marchandise. Amateur de voile et commerçant résidant aux Marquises, ce quadragénaire aurait admis avoir importé en Polynésie française autour de 400 grammes de poudre blanche, de la coke achetée au Panama à l’occasion d’un voyage au long cours.
    La drogue avait ensuite circulé de main en main à Tahiti, par l’intermédiaire d’un restaurateur de Faa’a dont l’établissement est apparu aux yeux des enquêteurs comme le principal spot de revente et de consommation de la coke.
    Le trafic durait depuis à peu près un an quand les policiers, appuyés par les enquêteurs du groupement d’intervention régionale (GIR) ont finalisé leur enquête. La drogue avait été intégralement consommée et revendue quand les forces de l’ordre sont passées à l’action et l’enquête n’a pas permis d’établir si des quantités plus importantes que les 400 grammes reconnus par les suspects auraient pu être importées et écoulées. Achetée 1 500 F le gramme pour être revendue 35 000 F le gramme en bout de chaîne, la cocaïne écoulée à l’occasion de ce trafic aurait généré autour de 14 millions de francs de bénéfices.
     
    Raphaël Pierre

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete