Habillage fond de site

Trafic d’ice : l’enseignant, ex-président du futsal polynésien derrière les barreaux

vendredi 31 août 2018

FC 1 ice futsal

Face à la multiplication des affaires d’ice et la difficulté de pouvoir les identifier, certains l’avaient appelé à tort l’affaire « Sarah Nui » du nom de l’hôtel, à Papeete, où avait eu lieu le 14 août dernier une perquisition musclée ayant notamment permis la saisie de 48 millions de francs et de plusieurs armes à feu. L’appellera t-on désormais l’affaire « Futsal » ? C’est en effet celui qui occupait jusqu’à l’an dernier le poste de président de l’association Tahiti Futsal qui est derrière les barreaux depuis ce vendredi. Enseignant à l’école Toata de Papeete, il était également joueur et entraîneur de la sélection tahitienne de futsal.

Interpellé et placé en garde à vue en début de semaine, il a été présenté ce matin au juge d’instruction qui l’a mis en examen pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. D’après les enquêteurs qui travaillent sur ce dossier depuis le début d’année, en plus d’être un consommateur régulier, l’enseignant serait confondu par des écoutes téléphoniques où il est question qu’il finance une transaction pour 27 millions de francs. « Il est hors de question de vous placer sous contrôle judiciaire », a indiqué le juge des libertés et de la détention, ce vendredi matin, indiquant que l’ancien président du futsal était « largement impliqué ».

Mis en cause par un ami

Avant de le placer en détention provisoire, le juge des libertés et de la détention s’est d’ailleurs indigné que « ce citoyen à l’abri de tout soupçon soit lui aussi guidé par l’appât du gain. Pour l’ice, toutes les couches sociales sont prises, elles le font pour faire de l’argent. » L’ex-président est également mis en cause par un ami, également connu dans le monde du futsal polynésien puisqu’il est l’entraîneur des équipes masculine et féminine de Papeete et également entraîneur adjoint de la sélection tahitienne de futsal qui avait participé aux Jeux d’Asie. L’homme est également censé jouer un rôle d’insertion auprès des jeunes des quartiers en difficulté en tant que vice-président de la fédération Jeunesse Papeete Nui L’autre particularité de ce dossier, c’est la présence de plusieurs armes à feu et d’hommes de main choisis pour leurs physique et utilisés lors de règlements de compte. Dans cette affaire, 19 personnes ont été mises en examen, et neuf placées en détention.

Parallèlement, le juge Mayer mène une autre affaire où 21 personnes ont été mises en examen et huit placées en détention. Parmi elles, une aurait également un rôle dans le dossier « futsal ». Seule partie immergée du deuxième dossier et point de départ probable de l’enquête, l’arrestation fin janvier 2018 de trois femmes à l’aéroport en possession de 267 grammes d’ice qu’elles avaient dissimulé dans leur intimité.
Pour rappel, toute personne est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été établie par un tribunal et que tous les recours devant les juridictions compétentes n’ont pas été épuisés.

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete