Habillage fond de site

Transport interdit dans les bennes : dix ans déjà

vendredi 12 janvier 2018

PICK UP

Il y a dix ans, l’interdiction de transporter des personnes non sécurisées dans sa benne de pick-up entrait en vigueur. (© archives LDT)


L’interdiction de transporter des personnes non sécurisées à l’arrière de son pick-up date d’il y a dix ans. Pour le syndicat des concessionnaires, “c’est rentré dans les mœurs”. La gendarmerie ne relève qu’une vingtaine d’infractions de ce type par an.

Le 15 janvier 2008, les articles 193-1 et suivants du code de la route polynésien proscrivaient le transport de personnes dans les bennes de camion ou de pick-up non aménagées.

Cette mesure, la même que celle prise un an auparavant en Nouvelle-Calédonie, avait suscité une levée de boucliers au fenua. Elle énumérait les aménagements à apporter aux véhicules à usage privé (lire ci-dessous) et aux véhicules servant au transport de personnel. Les particuliers risquent une contravention de troisième classe, soit une amende de 8 100 F.

Dix ans plus tard, il n’y a plus débat, même si on note encore quelques infractions. Quelques accidents aussi.

 

Les pick-up toujours appréciés

 

En 2012 à Raiatea, une jeune fille de 18 ans qui se tenait debout dans une benne de pick-up alors que celui-ci roulait à 50 km/h avait été éjectée et  lourdement blessée.

En 2013, un homme s’était tué à Huahine en sautant d’une benne. En décembre dernier à Tahiti, quatre passagers d’une benne avaient été blessés dans un accident qui avait coûté la vie à la passagère avant d’un pick-up.

Pour Jean-Marc Léonetti, du syndicat de concessionnaires, l’interdiction de transporter des passagers non sécurisés dans une benne, “c’est rentré dans les mœurs, il n’y a plus d’impact”.

Même opinion de Nino Bonis, qui préside l’association de prévention routière.

Pour le capitaine Vigneux de la gendarmerie nationale, en charge de la sécurité routière, “c’est vrai que la réglementation mise en place est assez rigide, mais globalement les gens l’ont bien intégrée”. “C’est quelque chose qu’on ne rencontre presque plus, voire pas du tout, à Tahiti. Il y a une vingtaine d’infractions relevées à l’année. Après, c’est peut-être une pratique plus courante sur les îles. J’ai pu m’en rendre compte, notamment à l’arrivée des bateaux, quand les gens viennent prendre livraison des marchandises, mais c’est à faible vitesse”.

La réglementation n’a pas eu raison de l’affection particulière que la Polynésie voue aux pick-up. Tout au plus aura-t-elle orienté certains acheteurs vers des pick-up double cabine.

Mais n’en déplaise aux râleurs, si la mesure n’a sauvé ne serait-ce qu’une seule vie, alors elle est pleinement justifiée. Les automobilistes polynésiens l’ont compris.

 

LDT

 

code de la route

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, sera au fenua à partir du 21 janvier. Pensez-vous que sa venue sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete