TranXtahitienne-2014 : deux épreuves en une au cœur de Tahiti

samedi 25 octobre 2014

Après cinq années de compétition durant lesquelles se sont succédé run & bike et triathlon nature, le team VSOP organise les deux épreuves le même jour, le samedi 1er novembre. L’ensemble des athlètes devra traverser le cœur de l’île de Tahiti depuis la côte ouest jusqu’à la côte est. La présence d’athlètes internationaux viendra pimenter l’épreuve de triathlon.

Le club VSOP (Vieux sportifs œnologiquement passionnés) nous surprendra toujours. Organisateur d’événements qui ont l’habitude de sortir des schémas classiques, il a décidé de regrouper en cette même journée du samedi 1er novembre deux des épreuves qui ont fait sa renommée. Une manière pour le président Jean-Michel Monot et son équipe de passionnés de répondre, comme il l’a écrit, à l’enthousiasme des coureurs des deux épreuves qui sont d’ailleurs souvent les mêmes et qui avaient pris l’habitude, depuis quelques années, d’alterner les courses en fonction du calendrier.
Fidèle à son esprit nature, le VSOP va retrouver son terrain de jeu favori, le cœur de l’île de Tahiti, pour des courses qui se doivent d’être en symbiose avec l’environnement.
À cet effet, il sera demandé à chaque participant de respecter la nature.
Des commissaires veilleront au respect des règles de sécurité, du règlement et de protection de l’environnement. “Toute infrac-tion à l’éthique de ce sport se verra pénalisée par une disqualification immédiate”, peut-on d’ailleurs lire dans le dossier de presse ; preuve de l’esprit et de l’éthique que le VSOP tient à véhiculer.

Des champions
du monde américains présents
Pour ne pas oublier les “anciens”, le club a décidé cette année
de faire venir quelques-uns de ceux qui ont lancé le triathlon en France, dès le début des années 80.
La première équipe à représenter la France à l’étranger fut montée en juillet 1985 autour d’Yves Cordier, Jean-Luc Capogna,
Christophe Deplancke et Jean-Michel Monot. Elle se classa quatrième au Championnat du monde catégorie “A” (olympique) à Chicago.
Cette édition un peu particulière va faire la part belle aux Américains dont deux grandes championnes : Shonny Vanlandingham, championne du monde de Xterra qui a remporté l’épreuve en 2013, aura à qui parler face à sa cadette Kristen Kelly Mihalic qui truste les podiums nationaux et internationaux. Idem chez les hommes, puisque l’Américain George Mainas, champion du monde dans sa catégorie d’âge en 2010, devra batailler avec son compatriote Dan Mc Intosh, un triathlète pur et dur.
Du côté des locaux, seules les troisièmes places seront envisageables et le plaisir de côtoyer des grands champions devraient être une émulation suffisante pour donner le meilleur de
soi-même.
La TranXtahitienne devrait devenir la chasse gardée des Américains, puisque la venue d’une journaliste du magazine spécialisé Triathlète USA est actée pour cette année. La promotion devrait donc être énorme pour l’année prochaine et Jean-Michel Monot s’attend à accueillir de nombreux adeptes made in USA.
Luc Ollivier

Programme

• Vendredi 31 octobre
Le regroupement des participants est prévu dans les jardins de la mairie de Papeete à partir de 18 heures. Ce rassemblement permet d’effectuer le contrôle des inscrits, ainsi que la prise en charge du VTT.
Les organisateurs remettent les dossards ainsi que les sacs qui serviront aux transitions. À partir de 19 heures sera servie à chacun des concurrents, au sein même de la mairie, une pasta-party. Le staff VSOP y présentera les parcours ainsi que les athlètes internationaux.

• Samedi 1er novembre
Rendez-vous de tous les triathlètes dès 6 h 45 à la mairie de Papeete. Pointage et récupération des sacs de transition 2 (VTT-CAP) et 3 (arrivée) pour les triathlètes.
Les run & bikers n’ayant pas la possibilité d’être amenés sur Mataiea par leur propre moyen pourront mettre leur VTT sur le camion plateau et monter à bord des bus.
Vers 8 heures, tous les triathlètes embarquent à bord des bus qui prennent la direction de la côte ouest. À Mataiea, chaque triathlète récupère son VTT et se prépare sur le parc de transition.
– à 9 heures : briefing de course
– à 9 h 30 : départ de la TXT.
Après le départ du dernier triathlète du parc à vélo, les runs & bikers se positionnent : les coureurs à pied dans le parc de départ et leurs coéquipiers vététistes au bout du chemin (environ 200 m) en position 24 heures du Mans.
– à 10 h 15 (environ) : départ de la course TST.
Pour les deux courses, l’arrivée est située à la sortie du gué de la Papenoo au pied du pont métallique.
Les triathlètes seront récupérés par les bus pour être acheminés jusqu’à l’hôtel Radisson. Les runs & bikers devront gérer leur transfert.

Jean-Michel Monot Président du VSOP : “En 2015, nous devrions avoir Laurent Jalabert”

Allez-vous conserver à l’avenir la formule TXT et TST ?
Je n’en suis pas sûr. L’un de nos collègues ayant la maladie de Charcot, ce qui explique que nous reversions une partie de nos bénéfices à l’association de lutte contre cette maladie, nous ne sommes que trois à travailler à l’organisation. Nous avons voulu faire plaisir aux amoureux de run & bike mais la logistique est lourde, c’est pourquoi nous n’assurons pas le transport des vélos ; et cela est mal compris par certains. Du coup, l’organisation du run & bike pour l’année prochaine est compromise sachant que notre priorité va au Xterra. Tout va dépendre de ce que cela va donner cette année. Nous sommes certainement la course la moins chère du Pacifique par rapport aux prestations offertes et, malgré tout, les gens sont toujours très exigeants. Une participation à un triathlon en France c’est 200 euros (23 800 Fcfp), il ne faut pas l’oublier.

On parle de nouveauté pour 2015
Effectivement, je peux déjà annoncer que nous devrions avoir Laurent Jalabert comme parrain et surtout la star des stars de la discipline, l’Américain Mark Allen, qui a tout gagné dans sa carrière. Ce serait vraiment l’apothéose pour le VSOP de les avoir tous les deux à Tahiti.

Sur qui vous êtes-vous reposés pour travailler ?
Tout d’abord sur l’équipe du VSOP mais aussi sur l’équipe du Vélo Club de Tahiti qui nous a beaucoup aidés. Sans le VCT, nous n’aurions pas pu organiser la TST. Nous avons de bonnes relations avec ce club et nous pensons fusionner nos activités comme par exemple organiser une sortie cycliste quand Jalabert sera là.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete