Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Trésors de Tahiti galère en Camargue

mardi 25 juillet 2017

Trésors de Tahiti Emmanuel Versace

Trésors de Tahiti, plusieurs fois pénalisé, puis disqualifié pour faux départ, a vécu un cauchemar lundi à Port-Camargue. (© Photo : Emmanuel Versace)


Un cauchemar ! La quatorzième journée de navigation du Tour de France à la voile, lundi 24 juillet au Grau-du-Roi-Port-Camargue (Gard), est à vite oublier pour Teva Plichart, Pierre Pennec et Manutea Mahai, sur Trésors de Tahiti. L’équipage polynésien a terminé 26e de l’épreuve en stade nautique et a perdu sa place de leader du classement général.

Pourtant réguliers sur les six précédents stades nautiques, ils ont bafouillé leur navigation, peut-être perturbés par la tramontane qui soufflait fort sur la Méditerranée. Cinquièmes de la première manche, ils ont été pénalisés par le jury lors de la deuxième, puis carrément disqualifiés pour faux départ dans la troisième. Loin des huit premières places de l’épreuve, ils ont donc manqué la qualification pour la super finale.

En finissant la journée dans le bas du classement, ils ont perdu beaucoup de points au général. Si l’étape camarguaise a été objectivement une catastrophe (9e du raid dimanche, 26e du stade nautique lundi), rien
n’est joué au général. Les Tahitiens n’ont que seize points de retard sur le nouveau leader, Fondation FDJ-Des pieds et des mains, alors que 200 points restent à distribuer.

 

Appel aux dons sur leetchi.com

 

Parallèlement au Tour de France à la voile, Trésors de Tahiti vient de lancer une campagne de collecte de fonds sur le site leetchi.com. Le projet est intitulé “Sauvons le bateau des Trésors de Tahiti !”. L’association Tahiti Élite Voile y explique notamment : “Un de nos sponsors (l’État français, NDLR) s’est désisté au dernier moment, laissant un trou béant dans notre budget de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Notre seul espoir de pouvoir boucler nos finances est de vendre Trésors de Tahiti, un magnifique Diam24 OD, décoré par l’artiste tahitien Eriki Marchand. Aujourd’hui, nous nous tournons vers le public pour sauver notre bateau mais pas seulement. Notre projet polynésien repose sur deux piliers : la performance sportive, notamment avec cette seconde participation au Tour de France à la voile (en 2016, nous avons terminé 7e) mais surtout la formation des jeunes Tahitien(ne)s à la voile et plus largement aux métiers de la mer.” L’objectif de la collecte en ligne a été fixé à 50 000 euros (5,9 millions de francs).

 

Benoît Buquet

 

Capture d’écran 2017-07-25 à 08.59.41

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete