Habillage fond de site

TRIATHLON (XTerra Moorea) – Brice Daubord et Mathieu Blanchard survolent les épreuves

lundi 3 juin 2019

Vainqueur tout heureux du triathlon Air Tahiti Nui, Brice Daubord. Photo : Philippe Vinckier/LDT

Vainqueur tout heureux du triathlon Air Tahiti Nui, Brice Daubord. (Photo : Philippe Vinckier/LDT)


La quatrième édition du XTerra Moorea disputée vendredi et samedi sur l’île soeur a rassemblé 1 040 athlètes venant du monde entier. Le Français Brice Daubord a remporté l’épreuve de vendredi, le Xterra Triathlon Nature, et le Franco-Québécois Mathieu Blanchard le Xterra Tupuna Trail, le lendemain. Le premier Polynésien du XTerra de vendredi est Teva Poulain, qui se classe cinquième. Et pour celui de samedi, c’est Thomas Lubin qui arrive deuxième.

Vendredi dernier, le départ du triathlon Air Tahiti Nui a été donné sans aucun retard après le briefing d’usage dans la salle du Criobe qui a rassemblé les 206 inscrits. Parmi les favoris, on retrouvait la “French Dream Team” avec Maxim Chané, troisième l’an passé à Moorea, premier français aux derniers Championnats du monde à Maui et récent champion du monde U23, Cédric Fleureton, premier français et cinquième mondial aux Championnats du monde XTerra 2017, Brice Daubord qui a remporté la première édition du XTerra Tahiti, et Arthur Serrières, récent vainqueur du XTerra de Grèce.

Enfin, chez les filles, c’est l’Autrichienne Carina Wasle, sixième mondiale, qui était la grande favorite cette année. Les triathlètes se sont ensuite dirigés sur la plage pour embarquer à bord de plusieurs grands bateaux de transporteurs touristiques pour se rendre sur la ligne de départ située à 1 500 mètre de la plage dans la magnifique baie de Opunohu.

À 9 h 30, le top départ était donné pour l’épreuve de natation. Au sortir de ces 1 500 mètres, Brice Daubord, vainqueur du premier XTerra en 2006 sur Tahiti, termine en tête après 21’ 14’’. Il est talonné par Maxime Chane (21’ 16’’) et Cédric Fleureton (22’ 29’’). Le premier Polynésien à sortir de l’eau, le malheureux Cédric Wane, (23’ 09’’) a été contraint à l’abandon en VTT après une casse matériel. La partie VTT, rendue particulièrement difficile à cause des pluies de ces dernières semaines, ne laissait aucune place à l’erreur. La boue a ainsi occasionné de la casse avec près de 23 abandons.

À l’avant de la course, Brice Daubord (1 h 47’ 49’’) consolide son avance toujours suivi de Cédric Fleureton à quatre minutes (1 h 51’ 06’’).

Derrière, un duel s’engage en VTT entre Maxim Chane (1 h 57’ 55’’) et Arthur Serrières (1 h 57’ 58’’). Dans la partie course à pied, Brice Daubord conforte son avance et passe la ligne d’arrivée en 2 h 52’ 42’’, avec sept minutes d’avance sur Cédric Fleureton (2 h 59’ 06’’).

Arthur Serrières (3 h 05’30’’) remporte son duel sur Maxim Chané (4e en 3 h 06’ 44’’). Premier Polynésien, Teva Poulain s’offre une très belle cinquième place en 3 h 16’ 58’’ et sera également sur le podium puisque pour les XTerra, les cinq premiers sont récompensés.

Du côté des féminines, Carina Wasle n’a eu aucun problème et n’a jamais été inquiétée. Elle termine la course en 3 h 54’ 21’’ devant Rainui Galenon-Sun (4 h 41’ 34’’), Clémence Dede (4 h 55’ 39’’), Kylie Vernaudon (5 h 06’26’’) et la Britannique Jessica Rocheleau (5 h 23’ 17’’).

 

De l’incivisme sur le parcours

 

Le lendemain, dès 5 h 30, les départs du Trail Tupuna EDT Engie et le Aito Trail Polynésienne des eaux en équipe et relais ont été donnés en simultané de la plage Maretto. Ces trails de 44,7 km, avec un dénivelé de 2 400 mètres, consistaient à faire le tour du mont Rotui mais aussi de la caldeira de la vallée de Opunohu.

Là encore, les dernières pluies n’ont pas facilité les courses en rendant les sentiers boueux et glissants. Malgré cette difficulté, Mathieu Blanchard s’est imposé avec un chrono de 5 h 16’ 57’’, malgré une erreur de parcours dû à de l’incivisme. Une ou plusieurs personnes peu scrupuleuses ont volontairement tourné un panneau d’aiguillage à 180° indiquant ainsi une mauvaise direction. Fort heureusement, Mathieu avait la veille fait une reconnaissance et a très vite compris la mauvaise intention. Il est rapidement revenu sur le parcours initial.

Cette malveillance a tout de même fait perdre huit minutes et trois places au champion. Loin de se laisser abattre, Mathieu a redoublé d’effort et est parvenu à revenir sur Thomas Lubin, Guillaume Peretti et Cédric Fleureton.

Mathieu Blanchard, en véritable extraterrestre, s’est échappé dans la montée du belvédère et n’a plus été inquiété. Il réalise un chrono de 5 h 16’ 57’’, avec 17 minute d’avance sur le Polynésien Thomas Lubin (5 h 33’ 19’’) et Cédric Fleureton qui, malgré avoir fait le triathlon la veille, termine troisième en 5 h 43’ 58’’.

Chez les filles, la Néo-Calédonienne Leslie Nowicki s’est imposée très largement en 6 h 27’ 21’’ devant Valérie Connan (7 h 50’ 39’’) et Valérie Chaumette (8 h 21’ 53’’).

En relais, Ahiti Teriitaumihau et Tamatoa Raparii gagnent en 5 h 42’ 25’’ devant Poata Grand et Toanuimarama Gobrait (6 h 23’ 18’’), Maui Maamaatuaiahutapu et Yannick Joubert complétant le podium en 6 h 32’ 53’’.

Cédric Wane, contraint à l’abandon la veille pour la deuxième année consécutive dans le triathlon, était inscrit sur le Iti Trail Rotui. Cette dernière course, très populaire de 13 km, a rassemblé pas moins de 520 compétiteurs.

Le champion tahitien l’emporte avec brio et prend ainsi une revanche personnelle sur le XTerra Moorea en bouclant le parcours avec une confortable avance en 1 h 22’ 45’’ devant Clément Boinot (1 h 29’ 08’’) et Romain Tarillon (1 h 31’ 13’’).

Philippe Vinckier

monot

ait inscrit sur le Iti Trail Rotui. Cette dernière course, très populaire de 13 km, a rassemblé pas moins de 520 compétiteurs. Le champion tahitien l’emporte avec brio et prend ainsi une revanche personnelle sur le XTerra Moorea en bouclant le parcours avec une confortable avance en 1 h 22’ 45’’ devant Clément Boinot (1 h 29’ 08’’) et Romain Tarillon (1 h 31’ 13’’). Philippe Vinckier

moo 1 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 2 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 3 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 4 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 6 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 9 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 10 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 11 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 12 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 13 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 14 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

moo 17 xterra 2019

(Photo : Philippe Vinckier/LDT)

     

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete