Tribunal correctionnel – À la seizième condamnation, c’est la prison ferme

    mardi 26 janvier 2016

    C’est devant un président du tribunal correctionnel et des assesseurs dépités que comparaissait, hier après-midi, un jeune homme de 25 ans. Celui-ci compte déjà à son actif 15 condamnations.
    SDF et sans profession, le délinquant est sorti de prison en septembre dernier. Depuis, il est déjà passé devant le tribunal correctionnel en comparution immédiate au mois de novembre 2015. Les juges avaient alors voulu lui donner une dernière chance en le condamnant à des travaux d’intérêt général.
    Leur clémence aura été vaine puisque, hier après-midi, le voilà qui repassait en comparution immédiate pour un vol, un cambriolage et une tentative de vol, qui se seraient déroulés en novembre dernier, soit juste après sa dernière condamnation.
    Le 9 novembre 2015, il a enfoncé la porte d’entrée du Bora Bora Lounge pour y voler des cartouches de cigarettes, le fonds de caisse de 30 000 F, ainsi que le pourboire du personnel, soit “entre 45 000 et 50 000 F”, estimait à l’époque le patron.
    Le 18 novembre 2015, il a volé une pièce de 100 F dans une voiture puis, le même jour, il s’est introduit dans la bijouterie Chipie Or et Perles, à Papeete, pour tenter de s’emparer du fonds de caisse, avant d’être interrompu par le propriétaire. L’affrontement entre les deux hommes a dégénéré mais le cambrioleur est parvenu à s’enfuir. Son énorme tatouage de tête de mort dans le dos a permis au propriétaire de l’identifier.
    À la barre, l’homme de 25 ans reconnaît à demi-mot les faits. Il nie avoir volé le fonds de caisse du BBL et indique que les lieux avaient été visités avant lui, bien que ce soient ses empreintes qui aient été retrouvées sur place. Pour la bijouterie, il déclare en revanche ne jamais avoir voulu voler quoi que ce soit, mais au contraire être entré pour vendre une chaîne en or et s’être retrouvé par hasard à côté de la caisse.
    C’est un procureur excédé qui, pendant ses réquisitions, déclare qu’“il est né en 1990, n’est pas très vieux et a deux pages de casier judiciaire et 15 condamnations. On veut lui faire confiance et il ne se donne même pas la peine de se présenter au service pénitentiaire d’insertion et de probation. C’est pourquoi je requiers une peine de 15 à 18 mois de prison et la révocation des six mois de SME (sursis avec mise à l’épreuve, NDLR).”
    Le tribunal correctionnel a opté pour un aller simple à Nuutania avec une peine de 12 mois de prison ferme, avec la révocation totale de son SME, soit six mois de plus.

    M.-C.C.

    Papi 2016-01-27 16:41:00
    Une île déserte comme Méhétia, au "large" de la future prison de Papéari pour isoler ces intrépides de la délinquance, ces véritables plaies de la société.
    TEKI TOA 2016-01-26 20:44:00
    S'il faut attendre 16 condamnations pour aller en prison, pas étonnant que le taux de criminalité ne baisse pas!
    lebororo 2016-01-26 18:59:00
    il faudrait créer sur une île "déserte" un endroit pour ce genre de jeunes...
    qui ont besoin de comprendre et d'accepter un bon futur.
    gaga 2016-01-26 13:55:00
    Il faut attendre 16 condamnations !!!!

    Génial la justice !!!
    Oti 2016-01-26 11:34:00
    Un de moins... Allez il y en a encore pleins les rues de ces c...rds... Vivement la nouvelle prison...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete