Tribunal correctionnel – Accident mortel de Taravao : un an ferme pour le chauffard

    mardi 9 février 2016

    Lundi après-midi, un homme de 56 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Papeete, menottes aux poignets. Le quinquagénaire était poursuivi pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d’autrui pour des faits qui remonte au vendredi
    15 janvier.
    Le prévenu conduisait avec 1,68 g d’alcool dans le sang sur la route de Toahotu, lorsqu’il avait percuté deux voitures qui circulaient dans le sens inverse.
    Plus tôt dans la journée, l’homme et son meilleur ami avaient commencé à boire. Leur stock de bière épuisé, les deux hommes avaient décidé d’aller en acheter d’autres, mais le conducteur avait déjà bu sept bouteilles de bière.
    Sur la route, le passager finit par s’assoupir et c’est en tentant de le réveiller que le conducteur aurait perdu le contrôle du véhicule avant de percuter de plein fouet deux véhicules dont un qui contenait quatre enfants. Le passager était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours et est décédé dans la soirée, des suites de ses blessures.
    La famille de la victime représentée hier par une de ses filles n’a pas souhaité se constituer partie civile, les hommes se connaissaient depuis l’enfance et étaient meilleurs amis. “C’était mon seul et mon meilleur ami”, a écrit le prévenu dans une lettre rédigée pour le procès.
    C’est un homme repenti qui était à la barre hier. “Je me sens responsable de tout, je n’aurais pas dû prendre le volant après avoir bu sept bières”, a-t-il reconnu toujours dans la même lettre.
    Le procureur a requis à l’encontre du chauffard quatre ans de prison ferme dont un an avec sursis, une suspension de permis et un maintien en détention.
    Le tribunal correctionnel a, quant à lui, opté pour une peine de trois ans de prison dont deux avec sursis et une mise à l’épreuve de deux ans.
    À cela s’ajoute une obligation de soins, l’annulation de son permis de conduire et une interdiction de le repasser pendant trois ans.
    L’homme est retourné à Nuutania où il se trouvait depuis les faits.

    Compte-rendu d’audience M.-C.C.

    poko lala 2016-02-09 12:18:00
    La vente d'alcool est un commerce de mort légiférer par l’État.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete