Tribunal CORRECTIONNEL – De nombreux pakaculteurs à la barre

    mercredi 18 mai 2016

    Pour payer la bière de sa femme

    “C’est un pan caché que l’on ne veut pas voir”, explique le procureur alors que les affaires de paka et d’ice se multiplient à la barre.
    “C’est une audience sur les stupéfiants en Polynésie pour les nuls”, conclut-il faisant allusion aux célèbres guides qui expliquent simplement des sujets parfois complexes.
    Ce ne sont pas de petites affaires qui ont été jugées hier, elles témoignent plutôt de l’ampleur de ce business souterrain et de ses conséquences sur le tissu social et économique du fenua.

    C’est ainsi 227 pieds de paka, 111 boîtes d’allumettes et 35 500 F qui ont été retrouvés chez ce chauffeur de truck à Taiarapu-Est. P.M. payait même un jeune 60 000 F par mois pour surveiller son fa’a’apu de stupéfiants.

    “Ce n’est pas le manque de moyens qui vous a poussé à faire cela”, a ainsi estimé le procureur en référence au CDI du prévenu.
    “Ma femme boit beaucoup. C’est pour payer la bière”, a tenté de se justifier le prévenu qui écopera finalement de huit mois de prison ferme.

    500 000 F par mois

    La seconde affaire est “olfactive”. En effet, c’est attirés par l’odeur de paka que les gendarmes de Papara ont mis la main sur 244 pieds de cannabis et 115 000 F en espèces.
    Certains des plants sont même retrouvés au milieu de la plantation de taro de cet agriculteur qui reconnaît avoir planté et vendu “pour joindre les deux bouts et nourrir sa petite famille, la plantation de taro ne rapportant pas assez”.

    À quelques jours de Noël, l’homme à la main verte espérait ainsi pouvoir faire plus de cadeaux à ses enfants.
    C’est l’un d’eux qui reconnaîtra que le business illicite rapportait environ 50 000 F par mois.
    En raison d’antécédents judiciaires notamment, le prévenu a écopé d’un an de prison avec sursis et la confiscation du liquide trouvé chez lui.

    Une plantation high-tech

    Les juges ont souligné, hier, l’honnêteté emplie de “candeur” de T.H. pour une affaire “un cran au-dessus”, selon les magistrats. Plusieurs centaines de plants et de boutures de paka ont ainsi été découverts à son domicile de Teva i Uta, mais aussi de l’hormone de croissance, du matériel de bouturage et plusieurs lampes halogènes destinées à la culture en intérieur.
    Un investissement de 200 000 F rapidement rentabilisé puisque le commerce du cannabis permettait un bénéfice de 500 000 F. Les juges l’ont condamné à six mois de prison ferme et 100 000 F d’amende.

    De l’ice sur les marches du palais

    C’est enfin M.K. qui, tout juste réveillé par le greffier, se présente à la barre les yeux lourds. “Avec bébé, j’ai pas bien dormi”, explique le jeune père de famille, qui a été arrêté lors d’un contrôle routier avec 1,58 g d’ice et une balance de précision.

    Le jeune homme explique vendre ces cristaux pour financer sa consommation de paka. Le procureur s’inquiète du fait que, quelques semaines plus tôt, M.K. a été jugé pour détention d’armes. “C’était factice, pour me protéger parce que certains pensent que je suis une balance.”
    “Un pistolet même factice, pour se défendre, cela donne ici un aperçu de l’ampleur du trafic”, détaille le procureur.
    Fin de la leçon théorique pour les nuls. Il a écopé d’un an de prison ferme et 150 000 F d’amende.

    C’est l’heure de la pratique, sur les marches du palais, un homme s’adresse à nous : “Reste ici, je vais t’amener de l’ice, tu vas voir c’est power”, au point visiblement de se croire capable de dealer à l’entrée du palais de justice. 

    Compte-rendu d’audience F.C.

    dadi 2016-05-20 09:34:00
    Bientôt en Polynésie il y aura plus de trafiquants que de travailleurs "déclarés" la faute à qui? à ceux qui font arrêter ces mêmes trafiquants!!
    Vite 2016-05-20 08:38:00
    Paka...poison...prison
    M 2016-05-19 04:04:00
    c'est pour quand la dépénalisation du paka suivit de sa légalisation?
    Ah non c'est vrai les fous religieux sont contre.
    umara 2016-05-18 19:35:00
    Le vrai coupable c'est ce système de répression ridicule pour une plante qui chaque jour dévoile une nouvelle facette de son immense utilité pour l'humanité. C'est la plante la plus précieuse, un trésor et elle est pourchassée comme malfaisante. Ça suffit.
    terai 2016-05-18 16:34:00
    un consommateur d'ice ne fait pas de victime mis à part sa santé et fait du mal à son entourage. Un alcoolique tue gratuitement des personnes innocentes et détruit toute une famille aussi.Les alcooliques ne sont pas internés et pourtant C eux qui commette le plus de victime
    ballou 2016-05-18 16:29:00
    Le meilleur moyen de remplir les caisses de l''''État et d''''arrêter le trafic c''''est la légalisation et une vente contrôler comme pour les cigarettes .
    Bibi 2016-05-18 16:02:00
    D'accord avec A que Coucou..Quel crime ou delit sous l'emprise de la Ice ??! Va voir le service de Psychiatrie du Taaone, la Ice c'est la pire Merde qui existe !!!!!! Elle détruit non seulement la personne mais surtout brise plusieur famille ....
    robocopzz 2016-05-18 15:44:00
    @ A que Coucou

    cite moi des crimes et délits commis localement sous l'emprise de la ICE.
    A que Coucou 2016-05-18 15:22:00
    MC Ice, l'alcool est une merde. La Ice est la pire merde.
    poko lala 2016-05-18 15:01:00
    Ces derniers jugement démontre clairement que la politique de répression est un lamentable échec, il faut virer les responsables de ce fiasco et nommer des personnes qui ne viennent pas a Tahiti pour ce bronzer la rondelle.
    Mc ICE 2016-05-18 14:58:00
    C'est quoi la différence entre un vendeur d'alcool et un vendeur de ICE , si c'est que l'une de ces 2 drogues dur est légalisé par l’État et rapporte des milliards a leur vendeur?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete