Tribunal correctionnel – Dix-huit mois de prison pour avoir frappé l’homme qu’il cambriolait

    mardi 26 janvier 2016

    La nuit du 21 janvier aura été traumatisante pour l’homme de 62 ans qui se portait partie civile, hier après-midi, devant le tribunal correctionnel de Papeete. Un coup de poing au visage et des palpitations, alors qu’il présente un risque cardiaque, lui ont valu deux jours d’ITT. Il déclare à la barre avoir “cru mourir” cette nuit-là. Réveillé dans son sommeil, l’homme s’est trouvé nez à nez avec un jeune homme de 21 ans en train de cambrioler son appartement. Il reçoit alors un coup de poing au visage et, pendant qu’il se bat avec son agresseur, il aperçoit un autre jeune homme s’échapper par la fenêtre. Le jeune cambrioleur maîtrise le propriétaire des lieux et saute par la fenêtre pour lui échapper. À la barre, il indique avoir été seul lors du cambriolage, alors que plusieurs témoins attestent qu’ils étaient deux. Comble du hasard, un des témoins comparaissait le même jour pour le cambriolage du BBL (lire ci-contre). Le principal mis en cause cumule 14 condamnations depuis 2011, avec quelques allers-retours à Nuutania à son actif. Le tribunal correctionnel décide de le renvoyer à nouveau en maison d’arrêt en le condamnant à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis, avec une obligation de soins et de chercher du travail pendant deux ans. Son acolyte, un jeune homme de 21 ans également, est condamné quant à lui à six mois de prison avec sursis et 110 heures de travaux d’intérêt général.

    M.-C.C.

    lebororo 2016-01-26 19:07:00
    c'est payant le cambriolage au fenua... dur dur!
    Bouloulou 2016-01-26 13:58:00
    Hoèra P T A ma,éha TERA
    Moto te ru'au?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete