Tribunal correctionnel – Quatre mois de prison pour les vols de trop

    mardi 19 avril 2016

    Thomas A., 18 ans et deux mois, n’est pas un inconnu du tribunal. Déjà condamné 31 fois pour vols en tant que mineur, il était hier après-midi au tribunal correctionnel de Papeete – “dans la cour des grands” comme le lui a rappelé le président du tribunal – en comparution immédiate, pour répondre de huit infractions, six vols ainsi que détention et usage de paka.
    Pieds nus à la barre, vêtu d’un débardeur et d’un short, avant-bras et torse tatoué, Thomas A. n’est pas du genre loquace. Il vole pour manger, habite chez ses parents avec ses deux frères et ses deux sœurs mais personne ne travaille, a arrêté l’école en 4e mais a tout de même aimé son travail en ferme perlière, dans laquelle il a également volé et depuis, continue ses larcins. À tour de bras. Même une serpillière à manche, voire dans une école comme ces faits qui ont tous eu lieu entre mars et avril de cette année, principalement dans la commune de Taiarapu-Ouest.

    Téléphones mobiles, carabines, argent ou simple monnaie, la liste est longue, mais les victimes, hormis une, sont toutes absentes. Thomas A. reconnaît l’ensemble des faits qui lui sont reprochés, pratiqués seul ou avec un cousin. La seule victime présente, très émue, n’a pas manqué d’émouvoir le tribunal et le public car la tablette qui lui a été volée par Thomas A. contenait les photos de son fils décédé, dont elle a fait récemment son deuil. Séquence émotion mais cette dernière ne demandera que
    100 000 F pour le préjudice moral, ainsi que le remboursement de la tablette, qui a trouvé preneur. “J’ai fait affaire”, a simplement répondu Thomas A.

    Le procureur, dans ses réquisitions, a demandé six mois de détention avec mandât de dépôt. Une “réquisition très ferme”, a estimé l’avocat de la défense, qui s’est interrogé de savoir si cela était “une bonne ou une mauvaise chose de l’envoyer en prison”, craignant de le voir passer de la petite à la grande délinquance, n’hésitant pas à parler des tatouages en forme de revolver du prévenu, “un petit délinquant enfantin”. Son conseil a donc demandé une “peine adaptée”.
    Mais Thomas A. a passé sa première nuit à Nuutania hier, le tribunal l’a condamné à quatre mois d’emprisonnement (avec mandat de dépôt) et près de 150 000 F pour dommages et intérêts et préjudice moral.

    C.C.

    LEGION 2016-04-20 22:49:00
    Prônons le retour du service militaire prolongé à deux ans obligatoires.
    brainless 2016-04-19 15:13:00
    non mais on rêve : "Une “réquisition très ferme”, a estimé l’avocat de la défense....


    "Déjà condamné 31 fois pour vols en tant que mineur, il était hier en comparution immédiate, pour répondre de huit infractions, six vols ainsi que détention et usage de paka. "

    "Il vole pour manger, habite chez ses parents avec ses deux frères et ses deux sœurs mais personne ne travaille"

    Bonjour les cassos, voilà à quoi ressemble de plus en plus le fenua. ok il y a un problème institutionnel mais la c'est du foutage de gueule, il a été à l'école et il a arrêté pour ne vivre que de larcins, faut-il vraiment le plaindre?

    Et avec Fritch et Buissou pour qui tout va toujours très bien... je souhaite bien du courage à ceux qui vont rester au fenua dans les années à venir.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete