Tribunal correctionnel – Un an ferme et un mandat d’arrêt pour avoir mordu sa femme au visage

    mardi 26 janvier 2016

    C’est en l’absence du prévenu et de sa victime que cette affaire de violence conjugale a été étudiée par le tribunal correctionnel, hier après-midi. L’homme, sorti de prison le 30 novembre dernier pour violences sur un gendarme, comparaissait pour avoir rossé sa femme pendant une demi-heure, avant de la mordre au visage jusqu’au sang.
    Les faits se sont déroulés le week-end dernier. L’homme et son épouse, qui est ivre, se disputent une première fois à cause de l’excès de boisson de madame. Il la ramène jusqu’à leur domicile. Le lendemain, c’est lui qui est ivre. Il demande alors à sa vahine si elle lui a été infidèle pendant sa détention. Mais de son côté, elle comprend qu’il lui demande d’aller au magasin, elle acquiesce donc. Ce quiproquo aurait pu avoir des conséquences dramatiques car, fou de rage, il se met à la battre sans retenue et lui assène des coups de pied et de poing, et la mord au cou et au visage.
    Les enfants assistent à la scène. Le fils aîné, âgé de 15 ans, tente de les séparer. Impuissant, il décide d’appeler les gendarmes pour arrêter son père. Dans le procès-verbal, la femme déclare que les morsures sont récurrentes quand son mari la bat. Elle y indique même que “parfois, il essaye de m’arracher les yeux, il serait capable de me tuer”. Elle n’a pas porté plainte jusque-là par peur que son mari n’emmène leur fille cadette à Taha’a, chez sa mère.
    Le juge d’application des peines s’est dit, dans son rapport, favorable à “une révocation totale du sursis avec mise à l’épreuve (SME) car il a choisi de s’inscrire durablement dans la délinquance et ne fait rien pour sa réinsertion”.
    Le procureur, de son côté, indique dans ses réquisitions être “déçu de l’absence de monsieur”. Le parquet demande 18 mois de prison ferme. Le président du tribunal correctionnel et ses assesseurs ont quant à eux condamné l’homme à un an de prison ferme, plus trois mois de prison dû à la révocation du SME et un mandat d’arrêt.

    M.-C.C

    Oti 2016-01-26 22:48:00
    Incroyable le nombre de tarés dans ce pays...
    lebororo 2016-01-26 19:03:00
    il mérite une muselière, un appareil que l'on met au museau de certains animaux, pour les empêcher de mordre ou de téter. ☺
    pppfffffffff 2016-01-26 13:56:00
    Encore l'alcool !!!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete