Trois jours pour s’approprier le ’uru

    mardi 15 mars 2016

    La chambre d’agriculture et de pêche lagonaire organise, du 17 au 19 mars à la Maison de la culture, la 4e édition du Festival du ’uru.  Restaurants de Papeete et cantines scolaires y participent en proposant des menus à base de ’uru.  Pour la chambre d’agriculture, “il s’agit de pousser les jeunes à consommer le ’uru, à se le réapproprier afin qu’il vienne remplacer le riz et les pommes de terre”.

    Le Festival du ’uru revient pour une 4e édition riche en animations et nouveautés.
    Du 17 au 19 mars, à la Maison de la culture, “des transformateurs vont faire une confiture au ’uru ou des gâteaux au ’uru et d’autres recettes à découvrir sur place”, confie Tapuarii Barbos, technicien événementiel et d’agrotransformation à la chambre d’agriculture et de pêche lagonaire (CAPL).
    “L’association des éditeurs de Tahiti et des îles viendra avec des livres sur le sujet et le chef Jean-Pierre Desperiers sera présent pour dédicacer son dernier livre de recettes, Saveurs polynésiennes à quatre mains. Il y aura l’exposition, comme tous les ans, de toutes les cultures variétales de ’uru – il faut savoir qu’il y en a 89 en Polynésie”, poursuit-il.
    “L’académie tahitienne proposera ses livres en tahitien sur les plantes, et des dictionnaires aussi. Une agricultrice de l’association SPG Bio Fetia viendra parler de l’agriculture bio car ils plantent aussi du ’uru bio. Tahiti Uru Factory viendra proposer sa farine de ’uru, ses frites et d’autres produits transformés. Une douzaine d’artisans seront également présents pour montrer leur savoir-faire en ce qui concerne la sculpture avec le bois de ’uru, la confection de tapa à partir de l’écorce de ’uru et d’autres activités de tressage. Le lycée professionnel Saint-Joseph de Punaauia fera des préparations sur place ; il y aura aussi une démonstration technique de culture, bouturage et marcottage de toutes les variétés de ’uru, des projections de films et des contes et légendes”, détaille Tapuarii Barbos.

    Se substituer au riz et à la pomme de terre

    Mais la grande nouveauté de cette année, ce n’est pas sur le lieu du festival qu’elle se trouve.
     “Nous avons associé certaines écoles à participer à cet événement, explique-t-il. C’est-à-dire que le restaurant universitaire et les cantines de quelques lycées serviront des mets à base de ’uru. On a aussi mis en place un réseau de restaurateurs à Papeete qui, pendant ces trois jours, vont faire des plats à base de ’uru.”
    Le Festival du ’uru, né et organisé depuis 2013 par le service du développement rural (SDR), a été repris cette année par la CAPL.
    “Le premier Festival du ’uru a été fait par Martin Coeroli, qui est aujourd’hui le directeur par intérim de la Maison de la culture. Quand il a lancé le festival en 2013, il y avait en amont un projet que l’ancien ministre de l’Agriculture, Kalani Teixeira, avait mis en place. C’était la cultivation de 500 ’uru à Raiatea. Après, ça s’est inscrit tout seul dans les événements institutionnels du pays, et c’est revenu à la chambre cette année seulement.
    Pour nous, l’objectif est de promouvoir les produits agricoles locaux au fenua, afin que la population se remette à les consommer.
    C’est pour cela que nous avons mis en place le réseau avec les restaurateurs et les lycées. Il s’agit de pousser les jeunes à consommer le ’uru et à se le réapproprier. Nous voulons vraiment que le ’uru vienne remplacer le riz ou les pommes de terre dans l’assiette.”

    V.H.

    4e Festival du ’uru
    Démonstrations culinaires, exposition de livres, artisanat, produits transformés, exposition variétale, marcottage, bouturage, médecine traditionnelle.
    Du 17 au 19 mars de 9 à 17 heures à la Maison de la culture. Entrée libre

    Programme

    • Tous les jours de 9h à 17h
    – Académie tahitienne (ouvrages en tahitien, dictionnaire tahitien…)
    – Artisanat fait à base de ’uru (sculpture sur bois, tifaifai…)
    – Système participatif de garantie Bio Fetia (présentation des variétés de ’uru…)
    – Association des éditeurs (livres de recettes sur le ’uru, ouvrage sur le ’uru…)
    – Exposition sur le thème du ’uru
    – Médecine traditionnelle à base de ’uru
    – Transformateurs, dégustations et ventes de produits transformés à base de ’uru (bonbon popo ’uru, ’uru nature, frites, chips, gaufres, beignets…)

    • Jeudi 17 mars
    10h : cérémonie d’ouverture (prestation de Kurahei sur le ’uru, discours des officiels)
    10h à 12h : dédicace du livre de recettes de Jean-Pierre Desperiers
    10h30 : visite des stands et dégustation de produits
    11h : clôture de la cérémonie d’ouverture
    11h25 : démonstrations techniques : culture de l’arbre à pain par le département de la recherche agronomique (SDR Papara) et présentation des variétés d’arbres à pain par Pierre-Jean (1er secteur agricole)
    13h30 à 15h : dédicace du livre de recettes de Jean-Pierre Desperiers
    13h30 : animations scolaires et publiques : projections audiovisuelles : interlude du ‘uru, la fabrication du ma, légende du ’uru (théâtre) d’une durée de 35 min à la salle de projection, contes et légendes avec John Mairai à la salle Muriavai, sculpture sur bois de ’uru et confection de tapa
    • Vendredi 18 et samedi 19 mars
    9h à 11h30 : animations scolaires et publiques : projections audiovisuelles : interlude du ’uru, la fabrication du ma, légende du ’uru (théâtre) d’une durée de 35 min à la salle de projection, contes et légendes avec John Mairai à la salle Muriavai , sculpture sur bois de ’uru et confection de tapa
    9h30 : démonstrations techniques : culture de l’arbre à pain par le département de la recherche agronomique (SDR Papara) , présentation des variétés d’arbres à pain par le 1er secteur agricole (SDR Papara)
    10h à 12h : dédicace du livre de recettes de Jean-Pierre Desperiers
    13h30 à 15h : dédicace du livre de recettes de Jean-Pierre Desperiers
    13h30 à 15h30 : animations scolaires et publiques

    Les restaurants participants

    Voici les restaurants du centre-ville de Papeete qui proposeront des plats à base de ’uru pendant toute la durée du festival : Banana Grill (centre Vaima), Le Bouchon lyonnais (rue Édouard-Ahnne), Yummy (Fare Tony), Café Presto (immeuble Aorai), Café Maeva (marché de Papeete), Star Studio (Fare Tony), Vigne en Verre (rue Paul-Gauguin), Miri Miri Tea House (quartier du Commerce), Master Sandwiches (rue du maréchal Foch), Le Dek (rue Édouard-Ahnne).

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete