Trois nouveaux magistrats à Papeete

    mercredi 11 mars 2015

    La cour d’appel et le tribunal de première instance de Papeete accueillent vendredi trois nouveaux magistrats.
    À la cour d’appel, dont le premier président est, depuis 2013, Régis Vouaux-Massel, c’est Dominique Pannetier qui fait son entrée en tant que président de la chambre correctionnelle de la cour d’appel. Il remplace Gérard Thibault-Laurent, qui prend sa retraite. Âgé de 58 ans, Dominique Pannetier a exercé notamment à Lorient (Morbihan) et Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) où il a été juge des enfants, avant de rejoindre en 1998 le tribunal de première instance de Nouméa, chargé de la section détachée de Lifou.
    En 2001, il est nommé président du tribunal de grande instance de Digne-les-Bains (Alpes de Haute-Provence).
    De 2004 à 2008, il est président du tribunal de Cayenne (Guyane), puis président de chambre à la cour d’appel de Rennes (Ille-et-Vilaine) et enfin président de la cour d’assises de Nantes (Loire-Atlantique) : il avait notamment eu à juger “l’affaire Laetitia”, tuée et démembrée par Tony Meilhon en 2013.

    Second magistrat api, Brigitte Angibaud prend les fonctions d’avocate générale à la cour d’appel, après avoir tenu le même poste à Angers (Maine-et-Loire) depuis 2012.
    Auparavant, elle y avait également été procureur au tribunal de grande instance.
    De 2003 à 2006, Brigitte Angibaud avait été détachée pour devenir sous-directrice chargée du service de l’information et de la communication à l’administration centrale du ministère de la Justice.
    Dans les années 1990 et 2000, elle avait été juge d’instruction à Rennes puis présidente du tribunal de grande instance de Cherbourg (Manche).
    Très engagée dans la lutte contre les violences sexuelles faites aux enfants, elle est à l’origine de la première alerte enlèvement qui a eu lieu en France en 2006. Elle s’est également déclarée très favorable aux “réponses pénales de proximité,” alternatives à l’incarcération.

    Enfin, Cécile Leingre est la nouvelle présidente du tribunal de première instance, nommée par décret le 20 janvier.
    Elle exerçait les mêmes fonctions à Ajaccio (Corse du Sud) depuis 2011. Cécile Leingre a démarré sa carrière en 1987 à Nantes, où elle était substitut du procureur.
    Elle fut ensuite juge d’instruction puis substitut à Rennes, et a également été juge au tribunal d’instance de Cagnes-sur-Mer (Alpes Maritimes) et à Nice.
    Celle qui a une réputation d’excellente gestionnaire devra “manager” 22 magistrats du siège, six magistrats du parquet, et 60 greffiers.

    C.P.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete