Habillage fond de site

Trois randonneurs retrouvés quatre jours après leur disparition

jeudi 5 septembre 2019

”On a découvert un bivouac sommaire. Des fougères étaient installées pour faire un campement de fortune. Ils ont passé la nuit à 1 000 mètres et il fait très frais”, a expliqué le président de la station de sauvetage de Hiva Oa. Photo : DR

”On a découvert un bivouac sommaire. Des fougères étaient installées pour faire un campement de fortune. Ils ont passé la nuit à 1 000 mètres et il fait très frais”, a expliqué le président de la station de sauvetage de Hiva Oa. Photo : DR

Trois jeunes randonneurs étaient portés disparus depuis dimanche à Hiva Oa, aux Marquises. Ils ont été retrouvés hier grâce à l’intervention des forces armées en Polynésie française qui, à bord de l’hélicoptère Dauphin, ont pu retrouver de nuit les jeunes gens dans la montagne.

Âgés de 30 à 35 ans et venant de France, ils étaient arrivés aux Marquises à bord de deux voiliers. Ils avaient décidé de faire une randonnée dans l’île et s’étaient fait déposer par un des voiliers sur la côte est alors que le second devait les attendre de l’autre côté.

Une randonnée assez sportive et assez connue aussi sur l’île. Ils ne sont jamais arrivés au point de rendez-vous et ce n’est que deux jours plus tard que leurs compagnons sur les voiliers se sont décidés à contacter la gendarmerie.

“De ce qu’on en sait, ils sont partis en short-savates avec juste un peu d’eau”, nous expliquait hier un sauveteur en mer qui participe aux recherches depuis mardi soir. “Ils ont pris la randonnée en sens inverse dimanche et auraient dû arriver dans l’après-midi.”

Alertée très tardivement, la gendarmerie a demandé aux sauveteurs en mer de leur prêter main forte pour tenter de trouver les trois imprudents. “J’ai transporté un groupe avec notre vedette de secours pour les déposer au point de départ. Un autre groupe est parti de Atuona pour faire le chemin en sens inverse et aller à la rencontre du premier groupe”, explique Lucien Pauteha, président de la station de sauvetage. “Des traces ont été cherchées. Ce matin (mercredi), on a découvert un bivouac sommaire. Des fougères étaient installées pour faire un campement de fortune. Ils ont passé la nuit à 1 000 mètres et il fait très frais.”

Ce point de bivouac semble avoir été installé dimanche soir. Hier, les secours cherchaient de quel côté partaient les traces. “Pour l’instant, on n’a rien, poursuit Lucien Pauteha. Pas de piste. Le groupe de recherche est parti avec un drone car il faut savoir qu’il y a une ligne de crête très pentue avec des arbustes enchevêtrés.”

Hier dans la matinée, l’hélicoptère Dauphin des forces armées en Polynésie française décollait de Tahiti pour aider aux recherches à Hiva Oa. Les randonneurs ont été retrouvés par l’hélicoptère de la 35F, équipé d’appareils à vision nocturne. Les trois malheureux ont été retrouvé sur la crête de la caldeira, mais effectivement sur un mauvais tracé.

Déshydratés mais visiblement en bonne santé et affamés, les randonneurs étaient attendus hier à 20 heures par les sauveteurs terrestres pour “leur offrir une bonne soupe.”

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete