Habillage fond de site

Troisième édition de la Semaine de l’école maternelle

mercredi 22 mars 2017

nicoles sanquer

La ministre de l’Éducation a visité le dispositif de la Semaine de l’école maternelle à Faretai, à Mahaena. (© Jean-Luc Massinon)


Débutée depuis lundi, la Semaine de l’école maternelle permet l’ouverture des établissements scolaires aux parents. Les familles découvrent souvent les difficultés de l’apprentissage aux plus jeunes. La ministre de l’Éducation s’est rendue hier matin à l’école Faretai, à Mahaena, où elle a passé quelques années.

Cette année, ce ne sont pas les écoles de l’agglomération qui ont l’honneur de la ministre pour le lancement de la Semaine de l’école maternelle.

Pour cette 3e édition, Nicole Sanquer a choisi de visiter le dispositif mis en place à l’école Faretai, dans la petite commune de Mahaena, à Hitia’a o te Ra.

La ministre a été accueillie dans la cour avec des couronnes de fleurs et par des chants en reo Tahiti interprétés par l’ensemble des élèves réunis sous le préau.

L’émotion pouvait se lire dans les yeux de la ministre, Nicole Sanquer, qui a livré un secret aux enfants en leur racontant que, petite, elle a grandi dans leur cour d’école. Tous deux instituteurs, les parents de la ministre avaient été affectés à Mahaena.

Nicole Sanquer a même eu la surprise de retrouver sa nounou de l’époque, qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps. Les retrouvailles passées, la ministre a pu suivre le début de matinée des 35 élèves de maternelle.

Après l’appel, qui donne lieu à un travail de lecture des noms et de calcul des présents, des séances de jeu ont été mises en place où la ministre a pu constater que, à travers le divertissement, les petits apprenaient les fondamentaux.

En cette semaine ouverte, des parents étaient venus pour assister à cette matinée et même participer aux ateliers. Ministre et parents se sont ensuite retrouvés pour échanger.

Nicole Sanquer a demandé aux familles de participer à la coéducation de leurs enfants en jouant avec eux à la maison car, si les notions de ma­thématiques, la lecture ou l’écriture étaient compliquées pour des enfants de cet âge, le jeu pouvait parfaitement les aider à comprendre et apprendre.

Et si certains jeunes enfants avaient plus de difficulté, la ministre a expliqué que chacun allait à son rythme à cet âge-là et qu’il fallait juste les encourager.

La Semaine de l’école maternelle durera jusqu’à vendredi et, en Polynésie, elle concerne 11 300 élèves.

J.-L.M.

 

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

 

 

63
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete