Habillage fond de site

Tuberculose – Tout un quartier de Mahina testé aujourd’hui

mardi 19 septembre 2017

tuberculose

Une radiographie pulmonaire prise en charge par la direction de la santé et entièrement gratuite sera systématiquement proposée aux 800 personnes cibles. (© DR)

Une opération de dépistage de la tuberculose a lieu aujourd’hui, à Mahina, dans le quartier du bas du Tahara’a.

Cette opération, qui durera de 8 à 20 heures, est organisée par la direction de la santé. C’est la première fois qu’un dépistage de cette ampleur est organisé en Polynésie française. En effet, près de 800 personnes sont concernées par celui-ci.

La directrice de la santé, Laurence Bonnac-Théron, revient sur le pourquoi de cette opération : “Chaque année, des cas de tuberculose émergent de ce quartier. On a eu des décès à déplorer du fait d’un non-suivi médical ou d’un manque de traitement. Nous avons observé des formes graves car les gens mettent du temps à se faire dépister ou ne prennent pas leur médicament. Et puis, on a observé l’apparition de multirésistances liées au fait que les gens aient pris un médicament puis l’aient arrêté. Cela a permis au microbe de développer des défenses contre les antibiotiques. Et c’est d’autant plus préoccupant qu’il n’y a pas pléthore de médicaments pour traiter la tuberculose. Donc, lorsqu’une résistance apparaît, partout dans le monde, on n’a pas forcément le traitement médicamenteux adapté. C’est pourquoi il nous fallait nous occuper de ce problème.”

En lançant donc cette campagne d’envergure, la direction de la santé a clairement pour objectif d’enrayer le phénomène.

“Nous avons pris la décision de dépister non plus des petits clusters d’une trentaine de personnes, mais tout un quartier”, ajoute la directrice de la santé.

Car s’il est vrai que la tuberculose pulmonaire est une maladie sérieuse, c’est aussi une maladie dont on guérit dès lors qu’un traitement est pris et suivi.

 

Une campagne d’envergure

 

Donc, pour s’assurer du bon déroulé de cette journée, la direction de la santé a, au préalable, organisé des réunions de quartier pour avertir les familles. Le service social et la mairie de Mahina se sont également associés à cette opération. La commune a mis à disposition, des professionnels et des habitants, des navettes, ainsi que la salle omnisports.

Au total, ce sont plus d’une trentaine de personnes de la direction de la santé qui se sont mobilisées et presque tout autant d’agents communaux et de professionnels sociaux.

L’idée étant de dépister tout le monde, du nourrisson de quelques heures à la personne âgée, grabataire ou dans l’incapacité de se déplacer, il a également été prévu que des infirmiers se déplacent au domicile des personnes à mobilité réduite.

Le dépistage se fera en trois étapes. Dans un premier temps, les personnes vont répondre à un questionnaire de santé puis l’infirmier réalisera une intradermo-réaction (IDR), qui n’est autre qu’une injection intradermique, et pour finir les personnes auront une radio pulmonaire, gratuite et prise en charge par la direction de la santé.

Les professionnels et les personnes testées doivent revenir vendredi à la salle omnisports de la commune pour effectuer la lecture de l’IDR. Si des personnes sont en contact avec le bacille de Kock, bactérie responsable de la tuberculose, alors un gonflement anormal sera observé au point d’injection.

Les résultats de ce dépistage seront connus de tous sous quinze jours. 

 

Jennifer Rofes

 

tuberculose

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete