Habillage fond de site

Tuehu Brothers : « Maintenant, je me prépare à l’élection de Miss Tahiti »

jeudi 6 avril 2017

tuehu brothers

Tuehu Brothers et son petit ami, Teina, qui habite à Mahina. (© John Hiongue/LDT)


Âgée de 20 ans, Tuehu Brothers est la nouvelle Miss Arue, pour deux ans. La jolie demoiselle est étudiante au lycée Aorai, en deuxième année de comptabilité et gestion, en vue de devenir experte-comptable. Si aujourd’hui, elle habite à Mahina, elle rappelle que ses racines sont à Arue, la commune de son père, où elle a passé une grande partie de son enfance.

Le comité organisateur de Miss et Mister Arue l’appelle Tuehu, mais son vrai prénom à l’état civil est Tuehumateura Brothers. Dimanche dernier au soir, elle a été élue plus belle fille de la commune.

Née le 8 mars 1997 à Papeete, sous les signes Poissons et  Buffle, la nouvelle Miss Arue, du haut de son 1,72 m pour 69 kilos, a fréquenté l’école maternelle Ahutoru de Arue, où elle a connu l’actuelle directrice, toujours en poste, Alice Paquis. “J’ai fait mes classes de CP et CE1 à l’école primaire Tamahana, à Arue, puis du CE2 au CM2, j’étais à l’école Amatahiapo, à Mahina. En 6e et 5e, j’ai été scolarisée au collège de Mahina, puis je suis revenue à Arue de la 4e à la 3e. Tous ces déménagements s’expliquent par le fait que j’habite tantôt à Mahina, tantôt à Arue. Et depuis la seconde, je suis au lycée Aorai de Pirae, où je prépare actuellement un diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), en deuxième année. J’ai obtenu mon bac série ES en juin 2015 avec mention bien”, explique Tuehumateura Brothers.

À l’issue de ses trois ans d’études de comptabilité et de gestion au fenua, la jeune femme souhaite partir dans l’Hexagone pour intégrer un master de deux ans en vue d’obtenir un diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG), une voie royale vers l’expertise comptable.

Par la suite, elle devrait intégrer un doctorat de diplôme d’expertise comptable (DEC) pour trois nouvelles années d’études, au cours desquelles elle effectuera des stages professionnels dans un cabinet comptable. Elle prévoit donc de rester cinq ans dans l’Hexagone, loin de sa famille.

Son objectif est d’ouvrir plus tard son propre cabinet d’expertise comptable ou d’intégrer un cabinet déjà existant. Le bilan et les comptes de résultats d’une entreprise n’ont donc plus de secret pour elle, tout comme l’enregistrement des écritures comptables dans un journal, l’analyse financière et le droit fiscal.

Son père, Alban Brothers, travaille comme capitaine à bord du navire Taporo alors que sa maman, Heiva Tetuanui, est mère au foyer. “Mes parents sont séparés. Je vis avec mon père. J’ai deux petites sœurs, Mihitua, 19 ans, et Hoimano, 13 ans, et j’ai aussi un demi-frère. C’est la première fois que je me présente à un concours de beauté. Mes amies, mes tantes et ma maman m’ont poussée à m’inscrire. Ma maman habite à Papeete, elle était avec moi le soir de l’élection, alors que mon père travaillait sur le bateau Taporo. Pour faire taire les critiques des personnes qui affirment que je ne suis pas une fille de Arue, je leur réponds qu’une Miss n’est pas obligée de vivre dans la commune de l’élection concernée tant qu’elle y a des racines. Mes racines sont à Arue, grâce à mon papa, bien que j’habite à Mahina”, poursuit-elle.

Pour la nouvelle Miss de Arue, les longues soirées de répétition avant le grand jour se sont bien passées. “C’était très bien, on s’entendait bien entre filles. Toutes ont vécu une belle aventure. Le comité nous a très bien prises en charge et maintenant, j’attends leur appel pour signer éventuellement un contrat. Avec ce titre de Miss Arue, j’ai obtenu un billet d’avion pour Auckland offert par Air Tahiti Nui. Lors de l’épreuve orale, les membres du jury ne m’ont posé que des questions sur moi-même, je n’en ai pas eu relatives à la commune de Arue. Je pense que j’ai réussi mon oral. Puis mon aisance sur scène le soir de l’élection a fait le reste. J’ai toujours essayé de donner le meilleur de moi-même et, visiblement, ça a payé. Samedi dernier, vers 16 h 30, alors qu’on était en pleine préparation pour la grande soirée depuis 13 heures, le président du comité, Moerani Margrin, nous a annoncé que, finalement, l’élection serait reportée au lendemain en fin de journée”, en raison du mauvais temps, témoigne-t-elle.

 

Passionnée de ‘ori Tahiti

 

La candidate numéro 4, Tuehu Brothers, a également obtenu ce soir-là le prix du meilleur costume végétal. C’est Heirani Brodien, son chaperon et cousin, qui le lui a confectionné. Pour cela, il a utilisé des oiseaux de paradis, des ‘auti et des fougères sauvages. Tout était prêt dès le vendredi.

“Le samedi, j’ai juste mis mon costume végétal dans la salle de bain afin qu’il reste au frais. Maintenant, je me prépare à l’élection de Miss Tahiti. Je n’ai pas de tatouage et j’adore le ‘ori Tahiti, ma grande passion. J’ai notamment dansé à l’école de danse Aratoa de Arue et j’ai participé au Heiva i Tahiti avec la troupe Hitireva de Kehaulani Chanquy. On a gagné le premier prix en 2016. Côté loisirs, je pratique du fitness depuis peu, sinon je lis beaucoup de romans. Le dernier film que j’ai vu au cinéma, c’est Vaiana, la légende du bout du monde. Le public peut éventuellement me rencontrer à la mer, du côté de la pointe Vénus. Je me définis comme une fille sage, ambitieuse et je suis très impatiente”, conclut Tuehu Brothers.

Le soir du verdict, sa maman était très heureuse de voir les efforts de sa fille couronnés de succès. Pendant cette semaine de vacances bien méritées, Miss Arue révise ses cours en prévision des examens blancs qui auront lieu la semaine prochaine au lycée Aorai. Côté voyages, elle a pu visiter la Nouvelle-Zélande, Hawaii et les États-Unis, sans oublier les îles polynésiennes.

Miss Arue va régner pendant deux ans sur la commune avant de rendre son titre en mars 2019.

 

De notre correspondant J.H.

 

 

 

8
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete