Tuiana Brodien, meilleure danseuse perfectionniste et passionnée

    vendredi 29 juillet 2016

    Tuiana

    Tuiana Brodien : “Je tiens à remercier le maire de Vairao, notre chorégraphe, les musiciens, les chanteurs, les couturières, les familles et surtout mes parents, mon fils et son père, qui n’ont jamais cessé de croire en mes capacités, ni en celles du groupe.” (Photo : Anne-Charlotte Bouleau)


    Elle en rêvait, elle l’a réalisé

     

    Dans La Dépêche du 25 octobre 2015, nous vous présentions l’ascension professionnelle et artistique de Tuiana Brodien, qui venait tout juste d’ouvrir son école de danse, Vahinerii, à la Presqu’île.

    Moins d’un an plus tard, la jeune femme de 27 ans a réaffirmé l’étendue de son talent en remportant le titre de meilleure danseuse au Heiva i Tahiti 2016, en tant que représentante de Pupu ‘ori tamari’i Vairao.

    “J’ai choisi d’intégrer ce groupe parce que c’est la commune où je suis née, où j’ai grandi et où je vis toujours”, précise-t-elle.

    Par le passé, Tuiana Brodien avait été sollicitée plusieurs fois pour participer au concours de meilleure danseuse, mais les circonstances ont fait que le projet n’avait jamais pu aboutir. Pour cette perfectionniste dans l’âme, même cette année, ce n’était pas gagné d’avance.

    “Il fallait que je gère ma vie de famille et la vie de l’école. Je n’ai commencé les répétitions que fin avril, bien après tout le monde ! Mais Alex, la chorégraphe, et le groupe avaient vraiment foi en moi. C’est ce qui a fait que je n’ai pas voulu les décevoir, même si je doutais de moi”, confie-t-elle.

    La jeune femme s’accroche et enchaîne les heures d’entraînement, comme une athlète. Au cours de sa préparation, elle a pu compter sur le soutien sans faille de ses proches, jusque dans le choix de certains pas, ainsi que de sa chorégraphe et de l’auteur du thème, Tonio Toomaru.

    Le soir de sa prestation, elle est envahie par le stress, symptomatique de son envie de bien faire. Un coup de téléphone de son père suffira à lui rappeler de profiter de l’instant.

    “Après les premières notes de la flûte nasale, le vivo, honnêtement, je ne me rappelle plus de rien ! Je me souviens juste de mon final, où je souffle dans mes mains, et de ma sortie de scène. J’avais l’impression de ne plus être dans mon corps”, explique Tuiana Brodien, qui pense alors être complètement passée à côté de sa prestation.

     

    Du stress à l’émotion

     

    Il y a dix jours, après avoir donné ses heures de cours, elle se rend donc, malgré elle, à la remise des prix, à laquelle elle arrive en retard.

    Au lieu de rejoindre les autres danseurs en grand costume sur scène, elle fait le choix de rester à l’extérieur, avec sa famille, pour ne pas perturber le déroulement de la soirée.

    “Je suis finalement allée dans les gradins, persuadée que je n’aurai rien. Moeata Laughlin, qui m’avait enseigné la danse à mes débuts, a prononcé mon nom avec une telle douceur, que j’ai eu du mal à réaliser. C’est en voyant les membres du groupe éclater de joie autour de moi que j’ai compris”, se souvient-elle avec émotion.

    Avec le recul, son amnésie après avoir incarné la déesse Temehara, “qui apporte la joie et prend la douleur d’une mère mortifiée”, était probablement due au fait qu’elle s’était entièrement livrée au public ce soir-là, intimement touché par ce thème.

    Pour Tuiana Brodien, c’est un rêve de petite fille qui se réalise. Mais la meilleure danseuse garde les pieds sur terre. “Je continue à donner mes cours, comme d’habitude. La seule chose qui a changé, c’est que les gens veulent prendre des photos avec moi.”

    Elle a prévu de continuer à danser avec la troupe de Makau Foster, Tamariki Poerani, qu’elle a intégrée en 2014, tout en assurant ses stages de ‘ori Tahiti à l’étranger.

    “Mais pas plus de deux fois par an, car je veux privilégier mon école de danse”, assure-t-elle. “Ce que j’aime, c’est partager mon savoir et offrir du bonheur aux gens, et je compte bien continuer !”

     

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete