Habillage fond de site

Ukraine – Le pouvoir tente d’arrêter Saakachvili, la foule le libère

mercredi 6 décembre 2017

Devenu apatride depuis que les autorités lui avaient retiré  sa nationalité ukrainienne, l’ex-gouverneneur d’Odessa  est devenu un rival politique pour le président Porochenko. (© DR)

Devenu apatride depuis que les autorités lui avaient retiré sa nationalité ukrainienne, l’ex-gouverneneur d’Odessa est devenu un rival politique pour le président Porochenko. (© DR)

Le charismatique Mikhail Saakachvili, ancien président géorgien, ex-gouverneneur d’Odessa en Ukraine, a été brièvement arrêté hier à Kiev, par des agents masqués appartenant aux services de sécurité ukrainiens.

Alors que des dizaines de policiers armés avaient bloqué l’entrée de son immeuble dans la matinée, il s’est réfugié sur le toit, donnant lieu à des images surréalistes, retransmises en streaming sur la page Facebook de l’ex-chef d’État. Il a finalement été contraint de monter dans un fourgon de la police.

Mais ses partisans, venus en masse le soutenir dans la rue, se sont opposés aux forces de police, ont bloqué le fourgon dont ils ont crevé les pneus.

Après de violentes altercations avec les forces de sécurité, ils ont finalement réussi à le libérer. “Je vous demande de commencer un mouvement de protestation pacifique visant à remplacer Porochenko. Vous ne devez avoir peur de rien” a-t-il dit à la foule qui se pressait autour de lui.

Officiellement, Mikhail Saakachvili est poursuivi pour une “affaire criminelle”. Mais les autorités veulent surtout se débarrasser d’un opposant dont la popularité dans certains milieux menace le président Porochenko, en chute dans les sondages depuis de nombreux mois.

Après avoir réformé la Géorgie, après l’avoir rapproché de l’Occident puis après avoir perdu les élections à Tbilissi, Saakachvili avait été appelé, en compagnie de quelques certains de ses anciens ministres, pour aider à réformer l’Ukraine.

Mais il avait spectaculairement démissionné il y a un an de son poste de gouverneur d’Odessa, accusant le président Porochenko de bloquer les réformes et de laisser faire les oligarques qui se partagent les richesses du pays et entretiennent un système basé sur la corruption.

En acceptant le poste d’Odessa, Micha Saakachvili, qui parle la langue car il a fait ses études à Kiev du temps de l’URSS, avait dû renoncer à sa nationalité géorgienne pour prendre celle de l’Ukraine.

Décidé à réformer malgré tout ce pays mangé par la corruption, il s’est engagé dans l’opposition. “Je voudrais être Premier ministre” a-t-il déclaré. “Ce pays est pris en otage par les oligarques. Le réformer est un véritable challenge. La mission est peut-être impossible, mais c’est ma mission.”

Pour se débarrasser de ce rival bruyant et menaçant, la présidence ukrainienne l’a déchu de sa nationalité ukrainienne pendant l’été. Devenu apatride, sans passeport, il avait réussi à forcer le passage en Ukraine au mois de septembre, accueilli et soutenu par de nombreux supporters.

AFP

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete