Un an ferme pour le récidiviste, il part à Nuutania

vendredi 21 août 2015

Jacques T. ne s’attendait pas à partir en prison. Dimanche dernier, dans la soirée à Papara, ce polyvalent au service de l’équipement a été arrêté par les gendarmes, lors d’un banal contrôle routier.
Au volant de sa voiture, ce père de six enfants, présente son permis de conduire. Le hic : Jacques T. était sous le coup d’une condamnation pour alcool au volant et son permis s’était vu annuler. En 2011 et 2014, il avait déjà été condamné pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique. Sauf que dimanche dernier, l’homme avait bu et présentait d’1,30 g d’alcool dans le sang.
Aussi hier, il a fait l’objet d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Papeete pour les mêmes motifs et en récidive. La présidente du tribunal correctionnel s’est premièrement étonnée que Jacques T. ait pu présenter un permis de conduire aux gendarmes. À cela, le quadragénaire a répondu : “Je l’avais fait refaire.”
En effet, l’homme, un mois après sa condamnation l’an dernier, a prétexté le vol du fameux papier rose, afin de se voir délivrer un tout nouveau permis. “Je savais qu’on allait me le retirer et l’annuler, j’ai fait un double en prévision”, explique peu fièrement Jacques T., à la stupéfaction de la magistrate. Lors de sa précédente condamnation, il avait été condamné à quatre mois de prison, l’annulation de son permis de conduire et l’interdiction de le repasser dans les six mois. À l’époque, l’homme avait promis de signer à la croix bleue. Une promesse qu’il n’a pas honorée. “Non je n’ai pas encore signé mais je compte bien le faire”, a insisté le prévenu.
Du côté du ministère public, on lâche : “Je suis étonné que vous reveniez encore devant le tribunal. Vous avez été averti à plusieurs reprises et rien. Il y a de quoi se poser des questions”. Et le substitut du procureur de faire remarquer qu’en termes de récidive, la loi est beaucoup plus sévère. Aussi, il a requis une peine de neuf mois de prison ferme, l’annulation de son permis de conduire et l’interdiction de le repasser avant un an. Pour l’avocat de la défense, Me Wong Yen, la peine est trop sévère. “Il a promis de signer à la croix bleue. C’est le seul membre de la famille qui travaille et il a encore ses six enfants à charge. Son travail permet de nourrir sa famille. L’alcool est le problème, à part cela, il n’y a pas de problème. Je pense qu’il faut soigner le problème de fond : l’alcoolisme”, plaide Me Wong Yen. Et le prévenu de renchérir : “Si je vais en taule, je perds mon travail”. Le tribunal correctionnel n’a pas tenu compte de cet argument et a décidé d’infliger une peine plus lourde que celle requise : un an de prison ferme. Le véhicule de la famille a également été confisqué. Jacques T. a l’interdiction de repasser son permis de conduire pendant un an. Le tout a été assorti d’un mandat de dépôt. “Vous n’avez pas tenu compte des condamnations précédentes. Vous n’avez fait aucun effort pour vous soigner”, a martelé la présidente. Direction Nuutania pour Jacques T.
Compte-rendu d’audience par Jenny Hunter

antoine 2015-08-27 15:17:00
ouai c est le copain de Jean Paul lecaill son boss taero hava lui aussi ;...... leur coup on connais il vont boire aux piroques eux deux apres ils embetent les prostitué
Awe 2015-08-21 17:57:00
Enfin une décision normale du tribunal... Un danger de moins sur nos routes....
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete