Un bébé hors la loi

    samedi 18 octobre 2014

    Un bébé né en Australie de parents demandeurs d’asile s’est vu refuser le statut de réfugié dans un arrêt qui pourrait faire jurisprudence. Ses avocats ont annoncé jeudi leur intention de faire appel. Pourtant peuplé par une large majorité de descendants d’immigrants, le pays est connu pour sa politique migratoire restrictive et controversée.
    La cour fédérale a jugé mercredi que le petit Ferouz, membre de la minorité ethnique Rohingya de Birmanie, l’une des plus persécutées au monde d’après l’Onu, devait être considéré comme un immigrant illégalement arrivé par voie maritime, comme ses parents.
    L’Australie envoie les demandeurs d’asile arrivant par bateau dans des camps en Papouasie-Nouvelle-Guinée ou sur des îles du Pacifique telles que Nauru ou Manus, pendant l’instruction, souvent longue, de leur dossier.
    Impact. Ferouz est né en 2013 à Brisbane où sa mère avait été transférée de Nauru en raison de complications lors de sa grossesse. La décision de la cour, qui s’est rangée à l’avis du gouvernement, aura un impact sur une centaine d’enfants nés dans des circonstances similaires, disent les avocats.
    Dans ses attendus, la cour a expliqué qu’il était devenu à sa naissance un « non-citoyen illégal » puisque ses parents étaient dépourvus de visas valides. Canberra fait valoir que sa politique d’immigration vise à décourager les passeurs alors que des centaines de personnes se sont noyées en tentant de gagner les rives australiennes.
    Chances. L’avocat des parents de Ferouz, Murray Watt, a souligné que ces derniers avaient « simplement voulu que leur enfant puisse bénéficier de l’égalité des chances ». « Ferouz est né à Brisbane, il a un certificat de naissance de l’Etat de Queensland et nous sommes fermement convaincus que sur ces bases, il a le droit de demander un visa de protection. » Ces visas sont octroyés aux immigrants considérés comme des réfugiés et leur donnent le droit de travailler et de bénéficier de la protection sociale australienne.
    La décision de la cour signifie que Ferouz devra être reconduit avec sa mère sur Nauru. Murray Watt a déclaré que son cabinet demanderait que tous les bébés nés dans les mêmes circonstances restent en Australie jusqu’à ce que l’appel soit tranché.
     
    Les Nouvelles Calédoniennes 

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete