Un businessman international à seulement 29 ans

    mardi 13 octobre 2015

    Ni Christian Vanizette ni ses copains ne figuraient, jeudi dernier, parmi les quatre gagnants du Google Impact Challenge. Et pourtant… “J’ai une grande tristesse, surtout vis-à-vis de mes anciens copains d’école de Tahiti et de tous ceux qui m’ont soutenu, comme Muhammad Yunus (Prix Nobel), ou voté pour nous. Même Hinarere Taputu et Vaimiti Teiefitu avaient envoyé de super messages d’encouragement à voter. À 5 000 voix près, nous avons failli avoir le prix du jury. Nous étions pourtant en pointe sur YouTube”, résume Christian Vanizette, jeune créateur et patron d’une nébuleuse de près de 11 000 entrepreneurs sociaux appuyés par des milliers de bénévoles et coopérant avec une quarantaine de startups et quatre incubateurs à Paris, Dakar, Mexico et Bruxelles. Google lui octroie cependant 200 000 euros (près de 24 millions de francs) qu’il utilisera en complément d’une levée de fonds de 600 000 euros (71,6 millions de francs) destinés à créer sept nouvelles antennes sur trois ans. De très grandes entreprises sont derrière Christian Vanizette, qui surfe avec bonheur sur une vague de petits projets en recherche de solutions simples, rapides et surtout peu coûteuses. Le Tahitien qui rêvait de sortir de son île pour voir le monde utilise à fond le relationnel en réseau et le tout sur Internet.
    Déjà, à Papeete, en prépa à Gauguin, il avait créé un blog qui commentait l’actualité politique. En anonyme, et pour cause. Là, il comprend que finalement, c’est l’économie qui mène le Pays, et pas tant les politiciens (déjà englués dans leurs querelles de conquêtes du pouvoir). Avec Romain Raguin, un copain de promotion de son école de commerce marseillaise, il est séduit par la microéconomie, qu’ils vont tous deux découvrir en 2010, d’abord en Asie, puis à Dakar, au Mexique, etc.

    Le succès fulgurant de MakeSense

    De retour à Paris, il cofonde l’association MakeSense et lui impulse une dynamique genre turbo grâce à une méthode d’intervention originale. Et c’est le succès : à Paris, l’antenne près de la Bastille est passée de huit à 45 employés en un an !
    MakeSense intervient pour des microprojets en recherche de réalisation. “Nous avons une méthode qui nous permet d’abord d’apprécier les dossiers soumis. Nous déclenchons ensuite des hold-up, autrement dit des séances de deux heures sur le Net durant lesquelles, en équipe de spécialistes, nous apportons notre matière grise aux pilotes des projets. En moyenne, un projet sur deux est mis en œuvre dans les trois mois. Nous écartons toute demande à caractère spéculatif”, précise Christian Vanizette. Et d’énumérer des domaines dans lesquels des solutions ultrarapides et simples peuvent être proposées : avec les réfugiés syriens, par exemple, ou dans la lutte contre le gaspillage alimentaire (notamment avec le contrôle du flux des étudiants dans les restaurants universitaires). Et à Tahiti ? “Oui, je compte bien y revenir quatre mois par an. Il y a sûrement plein de choses à faire au fenua”, s’enthousiasme-t-il.

    De notre correspondant à Paris Ph. Binet

    PAUL CONSCIENCE 2015-10-16 12:00:00
    Je tient à remercier cette jeunesse prometteuse d'espoir, qui donne l'exemple le courage de se mesurer à l'international allez plus loin un jours j'espère voir ces personnes au commandes de notre pays et montrer à cette classe dirigeante politique renfermé, vieillissante, passive, démagogique idéologique que l'avenir de la Polynésie c'est eux qui, feront bouger la Polynésie. que n'en déplaise à certaine personne la vrai richesse de notre pays sont nos enfants instruits éduqués connecté au monde réel qui ferons la différence car eux n'ont pas choix ils naissent dans un pays sinistré ou les opportunité d'avoir un avenir est de s'exporter vers d'autre pays au moins ils auront la chance d'échapper à cette morosité malsaine et de se forger leur propre opinion.
    Vous savez pourquoi je dis ça parce qu'on n'a pas le choix accordons la foie et le bénéfice du doute car il est indéniable plus ils iront loin dans les études ou leurs projets ,mieux ils seront armés pour affronter et défendre leurs propres intérèts et celles des autres.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete