Un clip pour dénoncer les violences faites aux femmes

    samedi 14 novembre 2015

    Hier, tout au long de la journée, plusieurs dizaines de femmes ont défilé dans le studio de production du 11 rue Gauguin pour participer au clip vidéo de la chanson Embrasse-moi si tu m’aimes, commandité par l’association Vahine Orama, qui œuvre pour lutter contre la violence faite aux femmes en Polynésie française. L’association a fait appel à Moana alias Janse Wesson, le célèbre chanteur et compositeur  du tube Iaorana, pour écrire et composer la chanson. 
    Depuis le début de la semaine, plusieurs personnalités ont accepté de prêter bénévolement leur voix pour interpréter la chanson. 
    Parmi elles : Sabrina Laughlin, Tensia, Eva, Mimife, Hinatea Chatal, Moea Lechat… Hier, pour le clip, elles sont venues plus nombreuses encore prêter leur image à la cause. 
    L’association Vahine Orama a été créée par Sandra Levy Agarni, il y a 11 ans. Depuis, elle a fait des petits et plusieurs antennes ont vu le jour à Moorea, à la Presqu’île et à Raiatea. 
    Elle intervient auprès des femmes pour les aider à trouver des solutions face aux problèmes de violence qu’elles peuvent rencontrer au sein de leur couple. 
    “Sur le terrain il y a beaucoup de travail. On va dans les hôpitaux, on écoute les femmes. Il y a des violences sexuelles, économiques, des séquestrations, des viols, même entre mari et femme. C’est une réalité cruelle. Elle est internationale, mais c’est vrai, on s’occupe de celle d’ici, elle est importante en Polynésie, car environ trois femmes sur cinq connaissent des violences”, raconte Elisabeth Hermand, membre active de l’association depuis plus de neuf ans. 
    Mais l’action de l’association ne s’arrête pas là. Elle mène, entre autre, des campagnes de communication dans les collèges et les lycées. “On essaie de s’attaquer à la violence chez les jeunes à partir de 13 ans, car on a remarqué qu’ici, les jeunes se mettent en couple très tôt. On s’aperçoit alors qu’ils se marginalisent très vite et qu’ils n’ont pas trop la notion de respect”, explique Elisabeth Hermand. 
    En juin, Vahine Orama a remporté l’appel d’offres lancé par le ministère français des Droits des femmes de Najat Vallaud-Belkacem, ce qui lui a permis d’obtenir un soutien financier qui lui permet de lancer différentes actions d’information et de sensibilisation pour lutter contre les comportements sexistes et les violences faites aux femmes et aux jeunes filles. 
    Parmi elles, la réalisation de saynètes interprétées par des comédiens locaux dans les collèges, la formation de nouveaux référents Vahine Orama afin qu’ils puissent intervenir dans les îles, et bien sûr la création et la diffusion du clip Embrasse-moi si tu m’aimes. 

    E.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete