Un indice du bonheur sera mesuré à Arue

    vendredi 7 novembre 2014

    Une association d’Arue a obtenu une subvention récemment pour dresser l’indice du bonheur dans la commune. Cette première étude sur la Polynésie française est issue d’une discussion tenue lors du forum Build me a nation mené par le Tavini en 2012. Les premiers résultats sont attendus pour la fin d’année prochaine.
    Ce sont quelques lignes dans le journal officiel du 4 novembre dernier qui nous ont mis la puce à l’oreille. Une « convention de financement relative à la réalisation d’une étude technique en vue de la mise en place d’un indice du bonheur dans la commune de Arue. » Une convention qui a surpris tout le monde… Du Haut commissariat à la mairie de Arue, qui n’est ni pilote ni demandeuse d’une telle étude.
    Prochainement donc, des équipes conduites normalement par Mark Anielski devraient sillonner les rues d’Arue pour interroger, questionnaire précis à l’appui, les habitants de la commune.

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de Tahiti du vendredi 7 novembre
     
     

    C’est quoi l’indice du bonheur ?

    Indicateur encore flou qui s’appelle « Bonheur national brut », « Indice relatif de bonheur » ou encore « Indice du bonheur mondial », l’indice du bonheur est une notion née dans un petit pays d’Asie du sud, le Bhoutan. Il apparaît comme un indice englobant le produit intérieur brut (PIB) ou l’indice de développement humain (IDH) qui apparaissent comme insuffisants pour mesurer le bonheur des habitants d’un pays. Cet indice repose sur les quatre principes fondamentaux : Croissance et développement économiques ; conservation et promotion de la culture ; sauvegarde de l’environnement et utilisation durable des ressources ; bonne gouvernance.
    En 2011, ces quatre grands axes sont évalués au travers de 72 critères de mesure. En Métropole, l’économiste Pierre Le Roy publiait sa propre enquête sur le bonheur dans les régions françaises. C’est en Ile-de-France qu’on serait le plus heureux. Suivent l’Alsace, Midi-Pyrénées, Aquitaine, Bretagne et Centre. Un peu moins bien classés, Limousin, Franche-Comté, Auvergne, Poitou-Charentes, PACA, Basse et Haute-Normandie, Bourgogne, Languedoc-Roussillon constituent une sorte de ventre mou. Loin derrière se classent cinq régions : Picardie, Corse, Nord-Pas de Calais, Champagne-Ardenne et enfin Lorraine, bonne dernière.
     

    Neyo 2014-11-07 22:42:00
    je vois pas trop le rapport avec le bonheur de l'individu la culture, l'environnement, utilisation des ressources et bonne gouvernance. C une grosse mascarade ce truc que schyle veut mettre en place c trompeur...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete