Un marché du terroir réussi à Moorea

    lundi 9 novembre 2015

    La première édition du marché du terroir a regroupé plus de 80 exposants.  Le public s’est déplacé en masse sur le site des ateliers relais de Vaiare.  Cette initiative sera reconduite chaque premier samedi, tous les deux mois.

    Moorea n’a pas connu marché aux légumes depuis la fin des années 1980. À cette époque, quelques agriculteurs se retrouvaient quotidiennement près du quai de Paopao où un hall d’exposition avait été construit tout spécialement. Mais le principe, pourtant bien accueilli à ses débuts, s’est essoufflé pour disparaître au bout de quelques années.
    Ce premier marché aux légumes, initié à l’époque par Franklin Brotherson, avait donc disparu pour laisser la place à des petits stands individuels que l’on trouve depuis, en parcourant la route de ceinture.
    L’ouverture du premier marché du terroir à Moorea, tel qu’il existe sur le parking de l’ancien hôpital de Mamao depuis décembre 2014, a confirmé l’intérêt que porte la population à ce type d’exposition-vente de produits de la terre et de la mer, du fait du contact qu’elle a avec les producteurs.
    Samedi dernier, ils étaient un peu plus de 80 installés sous les différents chapiteaux, agriculteurs en fruits et légumes, vendeurs de produits transformés salés ou sucrés, horticulteurs et artisanat divers, à l’initiative de la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire, du service de développement rural (SDR) et de la commune.
    “Associer l’agriculture, la pêche et l’artisanat a du sens pour des milliers de familles qui vivent de la pluriactivité, car beaucoup d’entre elles combinent, en fonction des saisons et des cycles culturaux, une activité de pêche, d’agriculture, voire d’artisanat. C’est ça la vie des îles”, a souligné Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture.

    “Une réelle organisation de la production”

    Le marché a été ouvert officiellement à 9 heures avec la découpe du ruban traditionnel en présence du maire de Moorea, Evans Haumani, et d’Yvette Temauri, présidente de la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire.
    “Ce marché a trois objectifs principaux :  faire connaître tous nos produits à la population résidente et touristique, vendre des produits du terroir et nouer des contacts avec la clientèle pour la fidéliser. Ce qui implique pour ces exposants une réelle organisation de leur production”, explique Yvette Temauri.
    Le public s’est rapidement dirigé vers les différents stands pour découvrir les richesses de la terre produites par les petits producteurs, qui cultivent en premier lieu pour leur consommation personnelle et qui, se trouvant parfois avec du surplus de production, cherchent à vendre leurs produits. Aux côtés de ces producteurs, quelques fabricants de confitures artisanales, de condiments, un éleveur et bien sûr les producteurs de fruitiers, de plantes ornementales et des artisans divers.
    En milieu d’après-midi, les stands étaient vidés pour la plupart de leurs produits, ce qui démontre l’intérêt que porte la population face à ce type manifestation dont le prochain rendez-vous est fixé au 6 février dès 6 heures du matin.

    De notre correspondant Jeannot Rey

    Lire plus dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete