Un Nouvel an ma’ohi encore trop intimiste

    lundi 23 novembre 2015

    Comme depuis dix ans, l’association Haururu a organisé vendredi dernier, à l’embouchure de Papeno’o, la célébration de Matarii i ni’a.  La levée des Pléiades dans le ciel annonçait une période d’abondance de six mois, qui prendra fin avec Matarii i raro, le 20 mai prochain.   Certains réclament que ce Nouvel an ma’ohi soit férié pour être fêté par toute la population. Le Nouvel an ma’ohi, comme certains l’appellent, serait-il encore trop destiné à des initiés ? La célébration de la levée des Pléiades n’attire toujours pas les foules.
    Vendredi dernier, peu d’officiels et très peu de public ont fait le déplacement jusqu’à l’embouchure de la Vaituoru à Papeno’o. Et si le parking du spot de surf était encombré de voitures, c’est surtout en raison de la présence du groupe de danse O Tahiti e, de ses danseuses, danseurs et de leurs supporters.
    Mais peu importe la popularité de l’événement, dix ans après avoir remis en place la cérémonie, l’association Haururu était une fois de plus au rendez-vous pour fêter Matarii i ni’a, qui sonne l’entrée du fenua dans une nouvelle période d’abondance. Chants, danses et discours ont permis de rappeler ou d’apprendre que les Polynésiens comptaient le temps grâce aux étoiles, tellement utiles également pour leurs déplacements en pirogue. Haururu souhaitait aussi faire prendre conscience de l’importance des comportements vis-à-vis de l’environnement et de sa protection. Un message subliminal quand on sait qu’au sein de l’association, certains sont pour et d’autres contre le projet Écoparc dans la vallée.
    On pouvait déceler quelques animosités. Raymond Graffe a juste jeté un peu d’huile sur le feu, en regrettant que la cérémonie se déroule sur un plateau multisports alors que la commune pourrait récupérer une parcelle de l’église où se dressait autrefois le marae de Papeno’o.
    Il a fallu tout le charme et la grâce des danseuses de O Tahiti e pour ramener dans les yeux du public des étoiles. Car de gros nuages n’ont pas permis de voir les fameuses Pléiades se lever sur l’horizon, au nord ouest. Rendez-vous est pris aux alentours du 20 mai prochain pour Matarii i raro, la période de restriction.

    J-L.M.

    Lire aussi nos interviews dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete