Un premier écart de conduite qui coûte très cher au jeune conducteur

    vendredi 9 janvier 2015

    Un jeune automobiliste de 24 ans, au casier judiciaire vierge, a été directement conduit hier après-midi à la maison d’arrêt de Nuutania pour y purger sans délai une peine de 15 jours de prison ferme prononcée contre lui quelques minutes plus tôt par le tribunal correctionnel.
    Le jeune homme faisait l’objet d’une procédure de comparution immédiate après avoir été contrôlé deux fois positif à l’alcool au volant à moins de quatre jours d’intervalle. Les gendarmes l’avaient contrôlé une première fois avec un taux de 1,98 g par litre de sang le 28 décembre dernier, et le 1er janvier suivant à Punaauia avec un taux approchant de 1,81 g d’alcool par litre de sang.
    “C’était la fin de l’année, les fêtes”, s’est justifié le jeune conducteur à la barre. “On avait bu chez ma belle famille, on a dû partir parce qu’il y avait eu une bagarre et j’étais le seul à avoir le permis.” Le jeune homme précise qu’il savait qu’il était ivre, mais a nié avoir des problèmes d’alcool. “Vous avez arrêté de boire à un moment entre les 28 et 31 décembre ?”, a ironisé le procureur de la République avant de requérir deux mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Et d’insister sur une anecdote qui a dû peser lourd dans la décision du tribunal : les gendarmes, lors du second contrôle, ont découvert que l’automobiliste avait dans la poche le papier signé quelques jours plus tôt par le haut-commissariat lui signifiant la suspension immédiate de son permis de conduire. Son avocate avait plaidé la clémence pour ce premier écart de conduite, la prison ferme dans ce genre de dossier étant en général réservée aux conducteurs déjà condamnés par le passé.
     
    Raphaël Pierre

    amina 2015-01-10 14:47:00
    Encore heureux qu'il n'a fait aucune victime. Pffff
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete