Un prêtre tongien nommé cardinal : « Je ne savais pas si je devais sauter de joie ou pleurer »

mardi 6 janvier 2015

Le pape François a annoncé dimanche la nomination le 14 février de vingt nouveaux cardinaux, dont quinze venant de 14 pays, âgés de moins de 80 ans et donc électeurs en cas de conclave. Les nouveaux cardinaux sont originaires des cinq continents, et montrent ainsi « le lien indélébile entre l’Église de Rome et les églises du monde entier », a souligné le souverain pontife. Parmi ces nominations, un prêtre tongien : Soane Patita Paini Mafi, pour qui cette nouvelle place est un honneur mais aussi un défi : « Je ne savais pas si je devais sauter de joie ou pleurer. C’est une responsabilité très lourde, mon Dieu. Donc je nourris des sentiments contrastés, mais je suis avant tout humble devant la tâche qui m’attend. Même si je ressens de la joie car j’ai été appelé par le Saint Père, et Dieu me guidera. »
 
Le cardinal tongien a été ordonné prêtre en 1991, dans un pays où le catholicisme n’est pas majoritaire. On estime en effet que 16% des Tongiens seulement sont catholiques, et 60% protestants. Formé par les Jésuites, Soane Patita Paini Mafi est devenu l’unique évêque de Tonga en 2008. Âgé de 53 ans seulement, il est le benjamin des nouveaux promus. Avec 14 autres cardinaux âgés de moins de 80 ans, il participera donc aux conclaves et élira le prochain Pape, en cas de décès ou de démission de François. Mais surtout, le cardinal s’emploiera à faire connaître l’Océanie, et ses problèmes : « Nous sommes encore des pays en développement et je suis sûr que le Vatican est bien conscient des problèmes qui touchent nos sociétés dans le Pacifique : la mondialisation, le changement climatique, et la façon dont il change nos sociétés, la sécularisation, le consumérisme, le matérialisme, tous ces problèmes, je pourrai en parler à Rome. »   
Parmi les 15 nouveaux cardinaux électeurs, il y a un deuxième Océanien, le Néo-Zélandais John Atcherley Dew, ancien archevêque de Wellington et président des Évêques d’Océanie. Il s’est fait remarquer en 2005 lors du synode sur l’Eucharistie : le cardinal Dew est en faveur de l’accès à la communion pour les divorcés remariés.
 
Un Français, Mgr Dominique Mamberti, ancien ministre des Affaires Ètrangères du Vatican, figure par les 15 nouveaux cardinaux électeurs.
Les autres prélats sont des archevèques, dont celui de Rangoun, Mgr Charles Maung Bo, de Bangkok, Mgr Francis Xavier Kriengsak Kovithavanij, et d’Hanoï, Mgr Pierre Nguyên Van Nhon. Deux Africains figurent par les nouveaux cardinaux électeurs : l’archevêque de Santiago de Cabo Verde (Cap Vert), Mgr Arlindo Gomes Furtado, et celui d’Addis Abeba (Ethiopie), Mr Berhaneyesus Demerew Souraphiel.
L’archevêque de Montevideo, Mgr Daniel Fernando Sturla Berhouet, l’évêque de David au Panama, Mgr José Luis Lacunza Maestrojuán, et l’archevêque de Morelia au Mexique, Mgr Alberto Suárez Inda, représenteront le continent latino-américain. En revanche, aucun Nord-Américain n’a été nommé.
 
Radio Australia et AFP
 
 
 
 

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete